GfK déniche les secrets des enseignes de beauté

GfK analyse les leviers de succès des enseignes de beauté grâce à l’analyse des conversations en ligne. De fait, les consommatrices sont avides de conseils et d’astuces et de plus en plus n’hésitent pas à se mettre en scène dans les « hauls », vidéos amateurs où elles détaillent et commentent leurs derniers achats. Mais au-delà de cette exhibition de produits, de quoi parlent-elles ? Evoquent-elles plus particulièrement certaines enseignes, certains produits et utilisent-elles la toile comme exutoire ou pour encenser leurs dernières emplettes ? A partir de 68 000 posts en français, GfK a isolé un corpus de 2 600 posts issus de l’ensemble des conversations. Parmi les résultats, on y découvre que Kiko alimente les conversations online. Dernière arrivée sur le marché, l’enseigne italienne fait beaucoup parler d’elle sur la toile. Si Kiko n’est encore connue que d’une minorité des femmes en France (42% en ont déjà entendu parler), il n’en est pas de même pour les jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans ; 74% connaissent son nom et 46% déclarent avoir déjà acheté des produits Kiko. L’enseigne commercialise sa propre marque. Yves Rocher, qui jouit aussi de la double casquette « enseigne – marque » est également bien présente sur ces « hauls ». Les conversations relatives à Sephora, Marionnaud ou Nocibé proviennent aussi bien des internautes que des enseignes elles-mêmes.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par