368,9 milliards € de revenus mondiaux pour la TV en 2014

L’IDATE vient de publier la nouvelle édition de son étude et de sa base de données sur l’évolution du « Marché mondial de l’audiovisuel ». Ainsi, les revenus mondiaux de la télévision vont-ils passer de 368,9 milliards € en 2014 à 424,7 milliards € en 2018, soit une progression annuelle moyenne de 3,6%, alors que ce taux était de 5,0% entre 2010 et 2013. Les revenus de la télévision à péage devraient quant à eux connaître un fort ralentissement dans les prochaines années, avec un taux de croissance annuel moyen de 2,8% entre 2014 et 2018, contre 6,1% entre 2010 et 2013, selon l'IDATE. Ils devraient néanmoins demeurer la première source de revenus de la télévision à horizon 2018 avec un montant total de 195,9 milliards € en 2018. Les recettes publicitaires devraient connaître une croissance globale plus dynamique, dans la lignée de ces dernières années (4,8% par an d’ici 2018, vs 4,6%/an ces quatre dernières années), pour atteindre 193 milliards € en 2018. Le montant des fonds publics alloués à la télévision continuera de progresser sensiblement (+1,5% de croissance annuelle moyenne), pour atteindre près de 36 milliards € en 2018.

Côté recettes de la vidéo à la demande, elles atteindront 34,4 milliards € en 2018, en progression soutenue (+131.5% par rapport à 2013), et représenteront à cette échéance plus du double des recettes de la vidéo physique (15,5 milliards € en 2018). La vidéo OTT devrait conforter sa place sur le marché de la vidéo à la demande, concentrant plus de 80% du total des revenus générés. La VOD locative reste toutefois le modèle dominant sur réseaux managés. Elle génèrera 4,7 milliards € de revenus en 2018 contre 3,3 milliards en 2014. Le marché mondial de la vidéo physique  continue son repli en perdant près du quart de sa valeur de 2014, malgré la croissance du format Blu-ray.

Implacable Netflix

Malgré une bonne résistance des chaînes de TV premium, souligne l'IDATE, Netflix rivalise désormais avec la plus emblématique d’entre elles, HBO. Bien que les bases d’abonnés des principales chaînes Premium aux États-Unis (HBO, Showtime, Starz) demeurent relativement stables voire continuent de progresser (respectivement +13,3% et +14,2% pour Showtime et Starz entre 2010 et 2013), la dynamique de recrutement vient maintenant clairement des services OTT, et en particulier de Netflix, dont le nombre d’abonnés a progressé de 71,4% entre 2010 et 2013. A fin juin 2014, Netflix comptabilisait 36,2 millions d’abonnés domestiques, dont 35,1 millions d’abonnés payants, contre 28,6 millions d’abonnés pour HBO aux Etats-Unis. Hors marché US, Netflix est désormais présent dans 46 pays en octobre 2014, pour 13,8 millions d’abonnés à l’international. À lui seul, ce service concentre les deux tiers des abonnés à une offre de télévision à la demande par abonnement dans le monde. De son côté, iTunes domine le segment de la vidéo à la demande à l’acte avec respectivement 65% et 67% des recettes de la vente en ligne (EST) de films de cinéma et de programmes TV en 2012. L'IDATE précise enfin que, pour la première fois au 2ème trimestre 2014, les recettes totales d’abonnement aux services Netflix dépassent celles générées par HBO et s’élèvent à 1,146 milliard $ vs 1,141 milliard $.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par