Jeux vidéo : le baromètre français en baisse

Le Syndicat national du jeu vidéo (SNJV) publie son baromètre annuel. Et si la filière française reste dynamique et créatrice d’emplois, elle continue à perdre ses talents. La fuite des cerveaux, développeurs et créatifs, s’effectue toujours vers le Canada et le Royaume Uni devient tentant. Le Canada a ainsi vu 15 000 emplois dans le jeu vidéo créés en 15 ans alors que la France a vu sur la même période 10 000 emplois s'évaporer, selon le SNJV, pour un total actuel de 5 000 emplois directs dans la création et l'édition (23 000 emplois dans l'ensemble de la filière). La filière composée de 250 entreprises souffre d'une faiblesse des financements et d'un environnement considéré comme peu attractif face au dispositif d'aides en vigueur au Canada ou à celui prévu dès l'an prochain au Royaume-Uni. Près de 85% des dirigeants d'entreprise du secteur interrogés se disent "très confiants ou confiants vis-à-vis de l'avenir de leur entreprise". Mais ils sont presque 55% à être "pessimistes ou très pessimistes" sur le jeu vidéo en France. Pire, 62% d'entre eux estiment que la France n'est pas un pays attractif pour les entreprises du secteur. 

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par