3 questions à Arnaud Monnier

Le directeur Branding de Google France explique l'apport de la marque au secteur du luxe.

1/Google a ouvert un pôle d’expertise luxe basé à Paris. Depuis quand et pourquoi?

Nous avons créé en France un pôle d’expertise global sur le luxe pour accompagner les grandes marques du secteur dont les sièges sont souvent basés à Paris. Notre équipe est mondiale, et son objectif est de soutenir la mise en place des campagnes et stratégies médias sur les plateformes digitales. Nous observons que les marques de luxe développent de plus en plus de contenus créatifs spécifiques au numérique. Elles ont compris les nouvelles opportunités qu’offrent les formats digitaux et exploitent avec succès les territoires d’expression qui leurs sont propres, comme l’art, l’artisanat d’art, l’imaginaire.

 

2/ Qu’apporte Google à la dynamique créative des marques de luxe?

Notre objectif principal est d’aider les marques du luxe à tirer parti du digital pour raconter de plus belles histoires et renforcer la relations avec leurs clients. Sur Youtube, ce sont environ 10 vidéos qui sont mises en ligne quotidiennement par les marques de luxe, sur des terrains d’expression qui vont de la mise en valeur du savoir-faire et de l’héritage, à la diffusion des défilés de mode en passant par les tutoriels de maquillage. Education du consommateur, sublimation des produits, divertissement et information sont autant de leviers qui peuvent être actionnés par les marques grâce à la vidéo en ligne. Les formats du digital permettent aux marques d’exprimer un univers créatif beaucoup plus riche que ce qu’elles peuvent exprimer en 30 ou 60 secondes en offline ou par une annonce print.

 

3/ Il semble qu’il y’ait une cohérence de ciblage entre les clients des marques de luxe et leurs usages du web…

Les consommateurs de luxe sont très digitaux. Il y a donc une cohérence directe entre les usages de la cible et les stratégies des marques de luxe sur le web. Aujourd’hui, 70% des acheteurs de produits de luxe préparent leurs achats en surfant sur le web. Il faut  investir ces nouveaux carrefours d’audience qualifiée avec des contenus adaptés pour positionner la marque au coeur du parcours d’achat connecté. Cela permet de nourrir à la fois les stratégies e-commerce et celles visant à générer du trafic sur les points de vente physiques. Par ailleurs on constate que l’impact de mémorisation et d'attribution des campagnes est souvent plus fort sur les plateformes digitales que sur d’autres supports.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par