Ipsos : le plan de transformation ne porte pas encore ses fruits

The new way, plan de transformation et de redressement d'Ipsos, ne donne pas encore plein résultat. Malgré le redressement du bénéfice, la bourse sanctionne des chiffres stables mais décevants

"Au total, l'année 2014 a été insatisfaisante malgré le léger rebond de la fin de l'exercice" commente, au sujet de ses résultats, le groupe français d'études et de sondages Ipsos. Il a multiplié par cinq son résultat net 2014 mais ne récolte pas encore les fruits du plan de transformation de son activité. Ipsos a publié mardi un bénéfice net part du groupe de 89,7 millions d'euros pour 2014, contre 17,4 millions pour l'exercice 2013 qui avait souffert d'une charge exceptionnelle de 71,3 millions liée à l'acquisition de Synovate. Le résultat net ajusté s'établit à 120,8 millions d'euros, montrant une stabilité par rapport à 2013 où il s'était établi à 121,0. "Depuis trois ans, Ipsos ne progresse plus. The New Way, une stratégie dévoilée en janvier et nécessaire transformation, permet à Ipsos d’attendre un retour à la croissance. Il a dégagé un chiffre d'affaires de 1,669 milliard d'euros en baisse de 2,5%, pour une croissance organique de +0,3%. Le résultat opérationnel atteint 173,1 millions d'euros, à 10,4% du chiffre d'affaires contre 10,6% un an plus tôt. Le groupe remplit ainsi ses objectifs annoncés d'un chiffre d'affaires organique "stable ou légèrement croissant" et d'un niveau de marge opérationnelle "équivalent à celui de 2013".

Après l'annonce des chiffres, l'action d'Ipsos décrochait de près de 5% mercredi à la Bourse de Paris. Malgré le redressement du bénéfice, "cette publication est une nouvelle fois un peu décevante et marquée par l'absence d'améliorations perceptibles à court terme" commentait le courtier Gilbert Dupont qui a du coup abaissé sa recommandation sur le titre à "accumuler" contre "acheter" auparavant.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par