L'AACC mesure la responsabilité des agences

La communication responsable est un nouvel enjeu de taille. Pour la 2ème année consécutive, la commission développement durable de l’Association des agences-conseils en communication conduit son étude sur les pratiques des agences. 90 questions pour mesurer, par le biais d'un « Indice de communication responsable », la prise en compte des enjeux de développement durable et de RSE au sein des agences. Presque 3 fois plus d’agences se sont mobilisées pour répondre à cette deuxième édition de l’étude. «Un chiffre qui témoigne d’un plus grand intérêt, mais aussi d’une posture moins complexée, plus pragmatique vis-à-vis de ces sujets. Nous ne sommes plus dans un propos d’experts et les agences non spécialisées ont, elles aussi, clairement intégré ces enjeux» souligne Gildas Bonnel, président de la commission développement durable de l’AACC.

Une démarche RSE plus structurée

Comme l’an dernier des points de satisfaction ressortent de l’étude. En premier lieu, un résultat encourageant émerge sur la volonté d’engagement des agences : 80% d’entre elles déclarent vouloir s’engager dans une démarche RSE plus structurée. Il ressort également un effort important de sensibilisation et de formation des collaborateurs (27% des agences déclarent avoir développé des compétences spécifiques parmi leurs équipes sur les enjeux DD). Enfin, l’étude témoigne d’une bonne maturité de la majorité des entreprises dans la prise en compte des enjeux environnementaux et sociaux au cœur des organisations. Des progrès, cependant, restent à réaliser pour dépasser cette bonne intégration des éco-gestes et engager une majorité d’agences vers une politique responsable plus globale sur l’ensemble de leurs points d’impact : message, gouvernance et éco-production. L’ «Indice de communication responsable  était, en 2013, de 72,49 sur 100. En 2014, il est en deçà à 65,66 sur 100. Ce résultat en année 2 peut être considéré comme étant plus proche de la réalité du secteur car il résulte de l’analyse d’un panel plus large et plus représentatif. «Cet indice, que nous souhaitions voir évoluer année après année, est désormais représentatif de la diversité des agences. L’an passé, les entreprises répondantes étaient les plus avancées ou les plus concernées par les enjeux de la RSE. Nous avons, aujourd’hui, avec ce panel large, une vision plus précise des différents niveaux d’intégration de la RSE et des pistes d’améliorations sur lesquelles travailler. On ne peut que se réjouir de la mobilisation et de l’attente de résultats des agences membres»

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par