Augure part à la conquête de la réputation aux USA

La start-up française Augure, éditeur de logiciel de gestion de la réputation, lève 15 millions d'euros. Elle veut ainsi accélérer son développement en Europe et renforcer sa technologie de gestion des données, y compris par des acquisitions. La start-up ouvrira un premier bureau aux Etats-Unis en mai, qui sera dédié à la communication dans le secteur mode, luxe et beauté. Augure collabore depuis deux ans avec les chercheurs de l'Inria sur les outils permettant d'identifier les influenceurs dans l'univers numérique et de mesurer leur audience ou leur pouvoir prescriptif. Augure propose aux marques et aux agences de communication une suite logicielle qui leur permet d'identifier les influenceurs (journalistes, blogueurs, célébrités etc...) sur un sujet et de gérer leur relation avec eux. "On vend des abonnements aux clients et notre métier est l'influencer engagement (engagement des influenceurs). Aujourd'hui une entreprise ne peut plus se satisfaire simplement de communiquer, il faut de l'engagement pour créer de la confiance avec les personnes qui sont partie prenantes de l'image d'une marque", explique Michael Jais, directeur général et l'un des fondateurs d'Augure dans une interview à l'AFP. Augure est une société "à cheval sur le marketing, la communication et la technologie", avec une centaine de collaborateurs. Sa suite logicielle est utilisée par quelque 1 500 entreprises dont 70% des entreprises du CAC 40, qui ont recours à sa base de données contenant plusieurs millions d'"influenceurs" et des détails sur leur popularité sur les réseaux sociaux, dans les médias et donc leur audience. La société implantée en France et en Espagne a effectué cette 3ème levée de fonds auprès de ses partenaires historiques, les fonds Serena Capital, Ventech, OTC Agregator et Amundi private equity funds, et deux nouveaux, le fonds de capital-risque Seventure et la banque publique d'investissements Bpifrance.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par