Social Media & Dirigeants du CAC 40 : que révèlent les conversations ?

Linkfluence, spécialiste français du social media intelligence et Taddeo, cabinet de conseil stratégique en communication, livrent les résultats de leur étude « Social Media & Dirigeant du CAC 40 ». Avec plus de 500 millions de tweets postés chaque jour, la question n’est pas de savoir si les dirigeants d’entreprise doivent « être ou ne pas être » sur les réseaux sociaux mais ce que révèlent leurs conversations. Linkfluence & Taddeo ont analysé l’ensemble des conversations autour des dirigeants du CAC 40 pour savoir qui parle des dirigeants, où et comment, mais aussi quels sont ceux qui émergent avec quel message et pour quel impact ? Entre le 1er janvier et le 1er avril 2015, la suite logicielle Radarly a permis d’interroger plus de 300 millions de sources et de capter plus de 80 000 publications issues du web social. Les partenaires en tirent cinq conclusions. En premier lieu, le web n'est pas un média si autonome : on constate que lorsqu’il s’agit de l’actualité des dirigeants d’entreprise, web social et médias traditionnels parlent d’une seule et même voix. Ce sont les dirigeants avec une actualité forte qui bénéficient en général de la plus grande exposition. Le web social est le théâtre de la polémique et des stories.

De nouvelles sphères d'influence face aux dirigeants : Les communautés économique et financière sont celles qui s’expriment le plus sur les dirigeants du Cac 40 : elles préemptent 74% du volume de conversations. Mais deux communautés digitales émergent : les communautés « syndicats » et décryptage médias ». Le web social semble être un nouvel espace d’expression à conquérir pour les syndicats.

Une multitude de sources toujours parisiennes

La conversation en ligne autour des dirigeants d’entreprise signe l’ère de la multitude des sources et de la visibilité décentralisée : 68% des conversations se font sur des sites web, des blogs et Twitter. Il existe une zone non-contrôlée de conversation autour des dirigeants, avec une unité de lieu parisienne signe du fort centralisme français. C’est un lien direct entre centre de décisions et centre de discussion.

Des figures d'autorités toujours institutionnelles

Une diversité de profils tweetent autour du sujet des dirigeants du CAC 40 mais les grands médias conservent pour l’instant leur autorité, avec un avantage pour les médias économiques.

Les dirigeants les plus actifs ne sont pas forcément les plus visibles. De fait, une minorité de dirigeants du CAC 40 sont présents sur les réseaux sociaux et leur engagement sur les plateformes est limité. Ceux qui s’y expriment utilisent le web social comme un canal d’émission supplémentaire pour diffuser des messages institutionnels. Mais cette stratégie ne garantit pas une bonne exposition car leur faible activité limite leur pouvoir d’influence.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par