Le baromètre du marketing digital

Valtech et Adobe publient, pour la 4ème année consécutive, le baromètre du marketing digital. Objectif : comprendre les préoccupations et les attentes des directions marketing, identifier les domaines d’investissement des prochains mois, afin de dresser le panorama français d’un écosystème qui évolue très rapidement. Pascal Malotti, directeur conseil & marketing digital chez Valtech observe qu'à la naissance de l'enquête «le digital restait confiné dans les directions marketing, sans impacter réellement le fonctionnement de l’entreprise. En 2015, il devient un rouage essentiel du business – c’est une manifestation tangible que la transformation digitale est en marche». Principales conclusion : les priorités se bousculent au sein des départements de marketing digital, mais ce sont les applications mobiles qui sont la plus grande préoccupation. Plus d’1/3 des répondants y consacreront du budget dans les 12 prochains mois. Les applications sont suivies de près par la publicité, et le data marketing.

La part du marketing digital par rapport au budget marketing global continue de progresser et gagne 3% entre 2014 et 2015. C’est la recherche de notoriété qui est au cœur de ces campagnes, et en tête des critères d’évaluation de la rentabilité se positionnent les clics et les visites. La conversion et les pages vues arrivent juste derrière, mais le taux d’engagement finit petit dernier. C’est l’e-mailing/SMS qui est en tête des leviers d’acquisition/fidélisation pour irriguer le parcours client. Ces leviers sont envisagés pour alimenter les plateformes de l’écosystème de la marque, en tête desquelles arrive le site web et les réseaux sociaux, le mobile puis les applications mobiles, et enfin le centre d’appel. Parmi les différents outils, les directions marketing arbitrent en fonction de leur capacité à opérer un retour sur investissement, et à influencer le business. Le ROI est en tête des indicateurs, puis l’influence sur le parcours client, et le retour sur objectif. Qui investit sur les plateformes digitales ? C’est le budget marketing, d’abord, à 50%. Le budget digital est également impliqué, à 35%, suivi par le budget IT à 15%.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par