La FDJ soutient le WWF en lançant un jeu solidaire

Grattons grattons. En achetant le nouveau jeu Solidaires pour un monde meilleur, le WWF pourrait récolter 2,4 millions et lutter contre le changement climatique.

La RSE peut se nicher partout et prendre bien des visages. La FDJ mène une initiative surprenante avec le lancement d'un jeu à gratter d'un nouveau genre. Son nom : Solidaires pour un monde meilleur. Une partie des ventes sera reversée à des projets environnementaux. A la veille de la prochaine Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra en France (COP21), les intiatives fleurissent. Côté FDJ, ce jeu solidaire, dont l’initiative a été soutenue par Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes Publics, est né de la volonté de FDJ, du WWF France, de la romancière Ondine Khayat et du réalisateur Frédéric Koskas qui représentent la société civile, de contribuer à la lutte contre le dérèglement climatique et mobiliser en faveur de l’environnement. Une partie de ses bénéfices viendra soutenir financièrement des projets WWF France (reconnu par 53% des Français comme le plus mobilisé en France comme à l’international) concrets, existants, pour lutter contre le dérèglement climatique et préserver la biodiversité. En ce sens, il constitue un mode de financement innovant pour des projets environnementaux. 

Grattons solidaires : jusqu'à 2,4 millions reversés

Solidaires pour un monde meilleur est un ticket à gratter qui permet de remporter jusqu’à 30 000 € pour une mise de 3 €. 20 millions de tickets seront commercialisés dans les 32 700 points de vente FDJ® qui seront pour l’occasion habillés aux couleurs du jeu et permettront de sensibiliser à la cause climat. 4% du montant des ventes du jeu iront financer une dizaine de projets portés par WWF France. Le montant de la donation dépendra donc de la mobilisation des joueurs. Jusqu’à 2,4 millions d’euros pourront être reversés ; 1 million d’euros est garanti par FDJ quel que soit le succès du jeu.

Les projets concernés

Le premier projet à bénéficier de ce financement se situe en Amazonie. Il vise à protéger la plus grande forêt tropicale du globe (7,3 millions d’hectares). Le deuxième projet, en Nouvelle-Calédonie, contribue à restaurer une forêt menacée par les activités humaines. En plus de ces deux programmes, 8 autres projets pourront être financés en fonction des sommes récoltées. Cette nouvelle action s’inscrit dans le droit fil de la politique RSE de la Française des Jeux qui a mis en œuvre un programme visant à étudier les impacts de son activité, à les diminuer et à les compenser. A ce jour, à l’issue des mesures Bilan Carbone réalisées, FDJ a diminué de 50% ses émissions de CO2 entre 2007 et 2014. Ces mesures sont effectuées sur l’ensemble de l’activité FDJ, depuis ses locaux jusqu’à ses 32 700 points de vente. Les premières actions visant à réduire ces émissions ont consisté à optimiser les transports et les déplacements du réseau commercial. FDJ a aussi fait le choix d’utiliser du papier labellisé FSC (Forest Stewardship Council) pour la fabrication des supports de jeux. Ce label assure une production de bois respectueuse des procédures garantissant la gestion durable des forêts. De plus, tous les tickets à gratter sont imprimés avec des produits non toxiques pour l’homme et l’environnement : des encres végétales et du latex pour la partie « grattable ». Par ailleurs, l’ensemble des tickets de jeu non utilisés est recyclé depuis juillet 2012 ; ce qui représente quelques 300 tonnes de papier par an. Enfin, les nouveaux services numériques (qui permettent la dématérialisation des bulletins de jeu) déjà développés par FDJ, et à venir, participent également à l’amélioration du bilan carbone.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par