Irep : 3% de recul sur les médias historiques

L'Institut de recherches et d'études publicitaires (Irep) publie son dernier bilan. Les recettes publicitaires des médias devraient baisser de 1,5% en 2015, avec notamment un recul de 3% pour les médias historiques, que l'apport croissant des recettes internet ne compensera qu'à moitié. Toujours la plus délaissée par les annonceurs, la presse imprimée a vu globalement reculer ses recettes publicitaires de 7,9% sur les 9 premiers mois de 2015, à 1,5 milliard d'euros. C'est dans les quotidiens nationaux que ce repli est le plus marqué (-12,4%), ainsi que dans la presse gratuite (-11,6%) et dans les magazines (-8,1%). La radio connaît aussi une baisse sur 9 mois (-1,6%, à 386 millions), mais moins prononcée que l'an dernier à la même période. En revanche, le secteur de la télévision reste en hausse de 1,3% sur 9 mois. L'affichage extérieur subit lui une diminution de 0,9%. Globalement, sur les neuf premiers mois de 2015, les médias historiques hors recettes internet (presse imprimée, télévision, radio, publicité, affichage extérieur, courrier publicitaires) ont vu leur recettes chuter de 2,9%, à 6,2 milliard d'euros, contre -4% sur les neuf premiers mois de 2014, note l'Institut. "Dans l'hypothèse où la contribution d'Internet serait identique au second semestre à celle du premier semestre (1,4 point de croissance pour l'ensemble du marché), le marché publicitaire total serait en baisse de 1,5%", estime l'Institut. "Du fait des événements dramatiques survenus le 13 novembre qui vont obligatoirement affecter l'économie sur la fin de l'année, nous restons sur une prévision négative pour l'année 2015", conclut l'Irep.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par