Les Français et les magasins connectés

L’IFOP, en partenariat avec Comarch, a interrogé les Français sur leur vision des magasins connectés d’ici 2030. Selon les Français, le shopping de demain se caractérise par des magasins moins nombreux et fortement connectés. En effet 7 Français sur 10 considèrent qu’en 2030, on comptera moins de magasins physiques qu’aujourd’hui. De même 9 Français sur 10 (88%) estiment que d’ici à 2030, les magasins seront équipés d’outils numériques, et 78% d’entre eux que les caisses physiques auront laissé place à des systèmes de paiement dématérialisés. Cependant, seule 1 personne sur 2 (54%) pense crédible la disparition des vendeurs au profit d’outils numériques d’ici 2030. Selon les générations ce scénario semble plus ou moins probable. En effet, pour 27% des 18-24 ans cela reflète « très bien » leur vision du shopping en 2030 contre 9% des personnes âgées de 65 ans et plus.

Les services pouvant être proposés en magasin via les smartphones suscitent un intérêt encore limité. Un Français sur deux (51%) trouverait intéressant de recevoir des offres promotionnelles en temps réel lorsqu’il est dans un magasin. Ce sont d’ailleurs les plus jeunes, plus connectés, qui s’y intéressent le plus (67% des moins de 35 ans). Plus de 4 Français sur 10 expriment également un intérêt pour la réception en temps réel d’offres promotionnelles sur leur smartphone lors de leur passage à proximité d’un magasin (45%), ou pour la possibilité de disposer d’un service de localisation sur leur téléphone à l’intérieur des magasins (45%). 50% des possesseurs de smartphones jugeraient intéressant de recevoir des offres promotionnelles lors de leur passage à proximité de magasins, contre 30% parmi les non possesseurs. Une réticence des Français sur l’exploitation des données personnelles Cependant moins de 3 personnes sur 10 (26%) sont favorables à la mise en place d’un service permettant aux vendeurs d’avoir accès au profil de leurs clients pour mieux les conseiller.

Pas touche aux données personnelles

Les Français sont réticent quant à l'utilisation de leurs données personnelles même si elles peuvent améliorer leur parcours client. Ceci est confirmé par le fait que 2 tiers des Français (65%) estiment que le ciblage des offres promotionnelles par les marques représente une mauvaise chose et pointent le caractère intrusif de cette démarche. 

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par