Le 65ème Festival des Cannes Lions joue la carte du changement

Aujourd’hui s’ouvre à Cannes la 65ème édition du Festival International de la créativité. Une édition placée sous le signe du changement après que nombre de voix, dont celles de Publicis et WPP l’an dernier, ont dénoncé un festival devenu plus commercial que promoteur de la créativité. Parmi les principaux changements, un rendez-vous qui est passé de 8 à 5 jours, la suppression de catégories (The Cyber, Integrated et Promo & Activation Lions), mais aussi la création de nouvelles (Brand Experience & Activation, Creative & Commerce, Social & Influencer, Industry Craft Lions), la suppression de 120 sous-catégories, ou encore l’impossibilité d’inscrire plus de 6 fois une même campagne dans l’ensemble de la compétition. Reste à savoir si cette nouvelle copie qui se veut plus « lisible » marquera un réel virage. Le nombre très important de Lions remportés ces dernières années a clairement participé à propager un sentiment de « dévaluation » de la statuette. Premier effet de la nouvelle organisation, un nombre global de travaux inscrits moins importants cette année : un peu plus de 32 000, contre près de 41 000 en 2017. Un chiffre nuancé par l’organisation qui estime la donnée stable si l’on tient compte des modifications et de la « non-participation » du groupe Publicis à cette édition 2018. Un raisonnement appliqué au nombre de travaux inscrits par la France : 1 422 cette année, contre 1 716 en 2017 (1 296 à périmètre « constant » selon l’organisation). L’an dernier la France avait engrangé 88 Lions, un record !

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par