Covid19 : meilleur agent transformateur ?

"Pour que l’humanité puisse survivre, elle doit se métamorphoser…" écrit Edgar Morin dans Libération le 28 mars. Notre boîte de Pandore est en train de se transformer à vitesse grand V lors de cet électrochoc que fut (parlons-en au passé désormais) le covid-19. Lequel génère désormais partout nouvelles aspirations. Ce qui est formidable, car la dynamique d’une entreprise se construit dans sa projection vers un futur souhaitable. Pour ce faire, un des enjeux du post-Covid 19 résidera dans la capacité des managers à (re)découvrir le plaisir d’inviter l’ensemble de leurs équipes à inventer collectivement le futur de cette même boîte. Pour la métamorphoser for the better.

La "cathédrale" qu’est l’entreprise (sorte de Matrix maître du monde, verticale, hiérarchisée, productrice de ‘biens’…) a commencé à muter doucement avant le Covid-19 en ‘bazar’ où le réseau, le crowdsourcing, le peer-to-peer, la création de ‘liens’, le care, l’omotenashi cher aux Japonais (ie. la prise en considération)… sont des outils propagateurs de cette nouvelle dynamique. L’imagination collective se répandra alors pour le bien-être de tous et la fierté d’appartenance à une cause mobilisatrice.  La force du bazar, comme chacun sait, c’est la diversité culturelle, géographique, d’un puzzle d’expertises mêlées pour inventer ou réinventer un modèle.

Pour que cette métamorphose perdure au-delà du cv-19, pour que le homard ou la chrysalide se délestent de leur carapace originelle, pour que ce ‘bazar’ n’explose pas en vol et devienne pour le coup encore plus ingérable, il faudrait aussi, comme dans Matrix, une sorte de Neo, pilote métamorphosé qui respecte 6 préceptes (liste non exhaustive) :

1/ Identifier et être porteur d’une étincelle créative qui déclenche le Big Bang

Métamorphoser, c’est challenger les soi-disant règles et habitudes en place, les organisations et processus obsolètes, ou les offres en contradiction avec votre raison d’être. Notre méthodologie DrDR (Dérégler Des Règles) est un formidable outil de questionnement positif pour faciliter la métamorphose. Exemple : pourquoi être obligé d’apprendre une langue –le Fortran- pour utiliser un ordinateur, s’est dit Apple ? Pourquoi ne pas supprimer la cause du problème -le sac- s’est dit Dyson ? Pourquoi alors ne pas profiter du covid-19 pour inventer de nouvelles WoW, Ways of Working ? ;

2/ Impulser concrètement et faciliter l’appropriation de vos vision ou raison d’être spécifiques

Métamorphoser, c’est définir au préalable une vision, autrement dit un pari (ex : la santé passera par l’alimentation, selon Danone). Vos travaux sur ces sujets de vision et de raison d’être ont besoin de marqueurs concrets. Nous appelons cela chez Tilt ideas des ‘’preuves héros’’ ; autrement dit, les héros que sont vos collaborateurs ont besoin de ces preuves héros pour avancer au quotidien et surtout être fiers d’appartenir à une entreprise pas comme les autres, qui a profité de la crise pour se métamorphoser ;

3/ Oser se libérer de tout ce qui n’est pas cohérent avec ces vision et raison d’être

Les 60 entretiens de dirigeants BtoB, BtoC qu’a mené Tilt ideas pendant la crise du covid-19 a révélé la complexité des systèmes politiques, sociaux, économiques. Métamorphoser consiste alors à simplifier au max. Comment ? En pratiquant le ‘Lego© inno’’ qui vise à apporter un regard neuf sur l’existant, pour combiner 2-à-2, 3-à-3 les briques d’offres. Et ainsi les métamorphoser (exemple : les packs Maaf, regroupant 3 offres vendues auparavant séparément) ;

4/ Créer mais surtout entretenir des actes symboliques fondateurs

Exemple : les Humanity Lab d’Airbus ou la décision de renoncer à 100M€ de bénéfices pour le bien commun par la Maif…. Nos organisations passent beaucoup de temps à penser (panser ?) et entretenir les actes systémiques qu’elles ont contribué à générer et qui font leur succès. La métamorphose consiste à y ajouter au moins autant d’actes symboliques (dans les rituels internes, dans l’empathie client, dans la relation avec vos écosystèmes). Pourquoi ne profiteriez-vous pas par exemple de cette période pour créer à l’instar du Shadow Comex d’Accor, un Shadow Comex post covid, où la jeune génération de vos collaborateurs contribuerait à inventer cette métamorphose qu’ils appellent de leurs vœux ?

5/ Instituer des rituels

Exemple : toute réunion quel que soit son enjeu démarre par 10mn de tour de table où chacun évoque un repérage d’initiatives d’entreprises trans-sectorielles face à la crise ou en anticipation de la reprise d’activité en rapport avec le sujet de la réunion. Ces rituels, croyez-moi, contribueront à la métamorphose et à une nouvelle dynamique, combinant actions court-terme et projection dans le champ des (im)possibles.

6/ Se doter d’une indispensable ‘discipline’

Par exemple, celle de la gymnastique japonaise de l’innovation collective : un peu tous les jours, quoiqu’il arrive, sinon le ‘bazar’ rouille, s’encroûte, devient myope, n’anticipe plus. A ce sujet, les 60 dirigeants que nous avons interrogés dans le cadre de la démarche NeoXygen que nous avons initiée depuis début avril avec le Groupe Kea et unknowns reconnaissent qu’ils ont été pris en défaut d’anticipation. La discipline de la métamorphose consiste aussi à pratiquer l’art de la prospective appliquée.

Bienvenue à l’entreprise métamorphosée ! Bienvenue à l’innovation métamorphosée en levier d’enthousiasme ! Bienvenue à la conception assistée par collaborateurs et consommateurs !

(Les tribunes publiées sont sous la responsabilité de leurs auteurs et n'engagent pas CB News)

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par