Andrea Stillacci, président du groupe Hérézie

Le 23/06/2017 à 12:54 par Fouzia Kamal

« Evidemment, ce ne sont pas les souvenirs cannois marquants qui manquent. Deux, très forts, me reviennent à l’esprit, pour des raisons très différentes. Le premier a une couleur très professionnelle, et date de l’édition 2009, à l’occasion de laquelle j’ai permis au réseau Grey, aujourd’hui un habitué des palmarès cannois, de remporter son 1er Gold de l’histoire ! Le second est plus ancien et très chargé émotionnellement. C’était en 1993. A l’époque pas d’Internet, il fallait se rendre en salle de projection pour découvrir, souvent pour la première fois, les pépites internationales. Le destin en a mis une sur ma route, qui m’a bouleversé, le film « Tested for the Unexpected », signé par Tony Kaye pour Dunlop. Je suis resté scotché par la vague d’émotions que cela a suscitées en moi : l’univers visionnaire, surréaliste, et un peu SM de Tony Kaye, la musique de Velvet Underground… tout ! Il n’y avait pas de Youtube à l’époque, le seul moyen de le visionner une nouvelle fois était de guetter son passage dans les salles de projection. Ce que j’ai fait pendant 2 jours. J’ai passé mon temps à le chercher, et plus rien d’autre ne comptait. Ce n’était pas, pour moi, une pub, mais réellement une œuvre à part entière ! »

Découvrir ou redécouvrir cette pépite : 


Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°63-Décembre 2017-Janvier 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire