Les cigarettiers américains obligés de financer la pub anti tabac

Le 27/11/2017 à 19:50 par Amelle Nebia

Depuis dimanche, les principaux cigarettiers américains financent de la publicité anti-tabac dans la presse et à la télévision. Ils exécutent une décision de justice datant de ...2006. La justice avait alors ordonné que ces groupes, comme R.J. Reynolds et  Philip Morris, diffusent à la télévision et dans la presse écrite des spots pour "corriger leurs mensonges". Aujourd'hui, ils doivent payer pour une pleine page dans le premier cahier des 50 principaux quotidiens nationaux comme le Washington Post ou le New York Times pour une diffusion le dimanche et ce, à cinq reprises pendant un an. Ils devront aussi acheter un total de 260 spots télévisés auprès des grands réseaux comme ABC, CBS et NBC. Les spots présentent le bilan du tabagisme de manière sobre : "Fumer tue en moyenne 1.200 Américains par jour et le tabagisme fait plus de morts  annuellement que les meurtres, le sida, les suicides, la drogue, les accidents  de la route et l'alcool réunis". La campagne déjà est critiquée par certaines associations anti-tabac. "Les industriels du tabac se sont battus de toutes leurs forces pour rendre ces publicités aussi invisibles et impossibles à regarder que possible" explique Robin Koval, président du lobby anti-tabac Truth Initiative, sur le site du magazine Ad Age. En effet, en onze ans, les usages médias, notamment ceux des plus jeunes, ont radicalement changé. La décision de justice n'inclut pas par exemple tous les médias sociaux. Les cigarettiers dépensent encore 8 milliards de dollars par an  pour promouvoir leurs produits.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°68-Juin Juillet 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire