Radio Classique et les nouveautés programmes 2017

Le 12/09/2017 à 17:55 par Thierry Wojciak

Une rentrée sous l’égide des trois « E » : Exigence, Elégance et Excellence. C’est le leitmotiv de la nouvelle grille de rentrée de Radio Classique (groupe Les Echos) présentée mardi par son directeur Etienne Mougeotte. Côté nouveautés, la station enregistre l’arrivée de Dimitri Pavlenko en provenance de Sud radio pour l’animation de la Matinale économique (6h30-7h30) tandis que la tranche de Guillaume Durand s’allonge d’une demi-heure dès le 18 septembre prochain, s’étendant désormais de 7h30 à 9h30, avec la volonté d’être « plus ouverte aux questions de société, à la culture… », a-t-il précisé. Les après-midi (13h-17h) sont, quant à eux, confiés à Jean-Michel Dhuez alors que Chloé Salmona, la responsable de la communication de Radio Classique, assurera parallèlement la présentation de « Week-end classique » les samedis et dimanches (17h-19h). Patrick Poivre d’Arvor conserve pour sa part la tranche 19h-20h du lundi au jeudi « avec une coloration plus culturelle après 19h30 », a-t-il indiqué. Pour cette rentrée, Radio Classique proposera une nouvelle campagne de communication 100% digitale via les réseaux sociaux. Elle est déclinée en 3 phases : un film général jusqu’au 27 septembre, suivi de tutos et vidéos des animateurs du 27 septembre au 30 octobre…

Place à la data

Enfin, la régie Ketil Media qui commercialise les espaces pubs classiques et web de Radio Classique, propose depuis la rentrée des campagnes ciblées, à base de data, orientés vers les comportements des consommateurs et « non plus et non plus vers des critères sociodémographiques très (trop) larges », explique son dirigeant Vincent Buffin. Permettant ainsi aux clients de la régie de « toucher plus de 270 cibles ».  Selon Claire Lénart Turpin, directrice du pôle Arts et Classique du groupe Les Echos, le chiffre d’affaires de Radio Classique a progressé de « +8% sur la période janvier-août 2017 » alors que sur la même période le CA publicitaire a cru de « +5% ». Ce qui devrait être également la hausse du CA publicitaire sur l’ensemble de l’année, a-t-elle assuré. Enfin, interrogé sur l’intérêt que pourrait porter la radio pour la Radio numérique terrestre (RNT), Francis Morel, président du groupe Les Echos-Le Parisien, souligne que « si les radios de service public y vont, nous y irons aussi », mais avec l’ambition d’une « complémentarité » sur des zones où Radio Classique n’est pas présente : Strasbourg, le Sud-Ouest et « un peu » la Bretagne.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°60-Septembre 2017

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire