Top départ pour RT France

Le 18/12/2017 à 19:07 par Thierry Wojciak

La date de lancement de RT France, émanation en langue française de la chaîne publique russe Russia Today, a longtemps été gardé secrète. C’est simplement lundi, lors de visites des locaux de la chaine organisées pour les journalistes, que sa directrice Xenia Fedorova a annoncé que ce serait à partir de ce même lundi. La chaine est ainsi visible dans un premier temps sur le câble et le satellite, sur internet ainsi que via la box de Free (Canal 359). D’autres box pourraient être concernées dès le début de 2018. « Nous discutons encore », nous a indiqué Mme Federova, même s’il semble d’ores et déjà que Bouygues Telecom ait signé un accord pour une diffusion dès février prochain.

Avec un budget de lancement de 20 millions d’euros, RT France devrait compter en 2018 une rédaction d’une cinquantaine de journalistes sur près de 2000 m² de locaux à Boulogne-Billancourt. Dans un premier temps sans publicité, « même si nous comptons dessus à terme, lorsque l’audience sera là », précise Xenia Fedorova, la chaine diffusera ses programmes de  7h à 22h30 en direct, mais 24h/24 avec les rediffusions. Elle proposera « 10h de journaux en direct par jour », qui auront la particularité de durer une demi-heure toutes les heures, explique son directeur adjoint de l’info, et transfuge de LCI, Jean-Maurice Potier. « Nous voulons nous adresser aux Français et aux francophones », précise-t-il, avec la volonté de « tout faire pour que chacun puisse s’exprimer avec sa contrepartie, afin de donner d’autres éléments de réflexion ». Il n’y « aura pas de sujet tabou », assure-t-il, avec des sujets « sociétaux et mondiaux ». La chaine diffusera aussi des documentaires, notamment un 52 minutes sur la Corée du Nord (« Le peuple le plus heureux du monde ») ou encore sur le combat des albinos en Tanzanie et sur les caricaturistes au Moyen-Orient.

RT s'est déjà dotée ces dernières années de versions en anglais, en arabe et en espagnol. Si elle peinait jusqu'ici à attirer des figures connues du grand public, RT France a toute de même recruté le journaliste Jean-Marc Sylvestre et l'économiste euro-critique Jacques Sapir qui animeront un débat chaque semaine ainsi que la journaliste, ex BMF TV, Stéphanie de Muru ou encore Nadia de Mourzitch (TF1, M6…) en tant que directrice des programmes. Préalablement à son lancement, RT avait déjà créé en 2015 un site en français.

Avec ce lancement, quoi qu’il en soit, la chaine sera observée de près par le CSA. Son président Olivier Schrameck ne s’en cachait d’ailleurs pas, récemment. « Nous l'observerons constamment » en vue de « réagir avec promptitude à toute anomalie qui se produirait », a-t-il prévenu lors d’un récent déjeuner organisé par l’Association des journalistes média (AJM). En septembre 2015, RT a signé avec le CSA, une convention en vue de la création de cette chaîne qui lui impose des engagements renforcés en matière "d'honnêteté et d'indépendance de l'information". Interrogée sur la proximité  entre la chaine et les autorités russes, Xenia Fedorova a son discours bien rodé : « vous regardez BBC World ou France 24, ces chaines sont financées par des pays. C’est très commun dans le monde qu’un pays accompagne ce type de chaine ». 

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°68-Juin Juillet 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire