Thierry Reboul quitte Ubi Bene et prend la direction de la marque Paris 2024

Le 01/05/2018 à 16:24 par Valery Pothain

Événement dans le secteur de l’événement et même au-delà, Thierry Reboul, président de l’agence événementielle Ubi Bene annonce son départ de l’entreprise qu’il a créée en 2000 pour rejoindre le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024. Le 14 mai prochain, il intégrera donc officiellement le COJO pour prendre la direction de la Marque, de la Créativité et de l’Engagement, auprès du président Tony Estanguet. Une décision aussi inattendue que logique : « Toute ma vie j’ai pensé que le risque était l’étincelle des succès, explique Thierry Reboul. Aujourd’hui on me propose de prendre un risque plus grand encore et de mettre de côté ma plus grande aventure pour une autre peut-être plus belle encore, celle des jeux à Paris. Je ne pars pas contre Ubi, c’est même une véritable douleur. Je pars pour deux lettres qui fondent mes rêves de demain : JO. Je ne pouvais pas dire non ! »

Très impliqué au côté du comité de candidature de Paris 2024 dont il a organisé, avec Ubi Bene, certains des événements les plus marquants, à l’image du dispositif événementiel des journées mondiales olympiques en juin 2017, Thierry Reboul prolonge donc sa mission pour six ans jusqu’aux JO. Il sera remplacé à la tête d’Ubi Bene par Michaël Courcoux, collaborateur historique de l’agence dont il est le directeur général associé en 2010. « Quitter l’agence et tous ceux avec lesquels j’ai connu de si beaux succès provoque évidemment une grande émotion, poursuit Thierry Reboul, mais je sais que Michaël et les équipes d’Ubi Bene sauront conserver la signature caractéristique de l’agence et son leadership dans la communication événementielle grand public. » Pour ne pas prêter le flanc à la critique et éviter tout conflit d’intérêt, il n’aura plus de liens capitalistiques avec son ex agence.

Pour mémoire Ubi Bene, qui emploie aujourd’hui 30 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros, est à l’origine de nombreuses actions spectaculaires : du maillot de Tony Parker sur la Statue de la Liberté (à Paris) pour Nike, à la destruction du bus de Knysna pour adidas en passant par l’aménagement des gares en salon et l’installation d’une aire de sieste sur l’autoroute des vacances pour Ikéa. Sans oublier la descente de la Tour Eiffel en tyrolienne pour Perrier, liste d’athlétisme flottante et tout le dispositif événementiel de la candidature de Paris au JO de 2024.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°67-Mai 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire