Les tribunes sont publiées sous la responsabilité de leurs auteurs

SXSW # 7 : the rise of a new religion ?

Le 23/03/2016 à 20:15 par Capucine Pierard et Sébastien Emeriau

Capucine Pierard, Managing Partner, Chief Data Officer, et Sébastien Emeriau, directeur du planning stratégique et de l'innovation chez Havas Media, nous envoient des cartes postales écrites et visuelles du festival South by Southwest, plus connu sous l'acronyme SXSW qui s'est tenu à Austin (Texas) du 11 au 20 mars.

Si pendant longtemps, lintelligence artificielle a surpromis et sous-délivré, Geminoïd, landroïde japonais rencontré à SXSW ou Alphago (le superordinateur développé par Google) sont pour le moins troublants. Ce dernier s’est vu décerner le titre de grand maître le plus élevé qui soit, un « neuvième dan » réservé à ceux dont les capacités au jeu de go relèvent du « divin ».

On compare souvent les progrès du deep learning à celui des enfants. 1980, les capacités dun enfant de 2 ans  2000, dun adolescent de 12 ansAu-delà des tortures tests des jeux d’échec ou de Go, le robot peut aujourdhui discuter, plaisanter, détourner la conversation jusqu’à berner un jury à laveugle.

Il sest produit une chose étonnante lors de la conférence « Can AI system really think ? ». Sest engagée une conversation sur la reconnaissance du statut des machines comme des êtres à part entière, suivi un débat sur la sensibilité des robots. Notamment à travers l’évocation du témoignage de Kasparov qui a vu se développer la créativité du robot au fil des jeux. Si Google a créé de nouveaux styles musicaux, nest-ce pas la preuve de lintelligence et de la sensibilité des machines à travers lexpression de cette beauté et l’élégance de cet art ?

Pour certains, no offense, mais il ne sagit absolument que de grosses calculatrices. Entre calculs et émotions, on débat et on se débat avec l’éthique. Quel sera notre avenir ? Comment allons-nous survivre au milieu de tout ça ? Dici 1 000 à 1000 000 dannées, nous aurons compris à 100 % le fonctionnement du cerveau.

Les films Ex-Machina et Her créent un malaise.

Dautres croient au développement dun être tellement sophistiqué quon ne verra finalement plus la différence avec lhomme. Adam Cheyer, créateur de Siri et aujourdhui fondateur de la start-up Viv Labs na pu sempêcher de décrypter chaque scène de « Her » par la façon dont il sy prendrait pour développer chaque fonctionnalité de lavatar de Scarlett Johansson. Cependant, une réplique déclenche chez lui une révélation. « Do you mind if I watch you sleep ? » Stupéfaction du scientifique… « I dont know how to do that !!! ». Would it belove ?

Se pose enfin la question de la responsabilité des scientifiques. Va-t-on devoir prendre des assurances pour les dommages causés par nos robots ? « Oh, sorry, my robot did it » ne sera pas une excuse. Si vous ne pouvez patienter, regardez Real Human, la série.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°51-Septembre 2016

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire