Décès du journaliste Airy Routier

Airy Routier

Airy Routier,  journaliste, auteur de nombreuses enquêtes, ancien rédacteur en chef du Nouvel Observateur et chroniqueur depuis plus de dix ans au magazine Challenges, est décédé mercredi matin à l'âge de 75 ans, ont annoncé ses proches à l’AFP. « Il est décédé des suites d'une longue maladie », a indiqué à l'AFP Nadia Le Brun, amie et co-auteure, qui a écrit avec lui « Notre-Drame de Paris » et « Sainte-Anne! », deux enquêtes au vitriol sur Anne Hidalgo. « Il a travaillé jusqu'au dernier jour », raconte la journaliste qui avait débuté avec lui un nouvel ouvrage. Diplômé de l'ESJ Lille, né le 8 mai 1945, Airy Routier a commencé sa carrière aux Echos avant de partir à La Lettre de l'Expansion puis à L’Expansion. Passé par France Soir, il a été rédacteur en chef au Nouvel Observateur jusqu'en 2010 avant d'arriver à Challenges où il tenait la chronique « Double je ». « C'était un fondu d'info et une très belle plume », indique à l’AFP Pierre-Henri de Menthon, directeur délégué du magazine qui tenait la chronique avec lui, mentionnant aussi sa « fascination » pour Bernard Tapie à qui il avait consacré deux ouvrages (« Le flambeur : la vraie vie de Bernard Tapie » et « Le Phénix ou Le retour du Flambeur », coécrits avec la journaliste Valérie Lecasble). Au Nouvel Observateur (aujourd'hui L'Obs), son fait d'armes est d’avoir publié un SMS présumé de Nicolas Sarkozy adressé à son ex-épouse Cécilia, « Si tu reviens, j'annule tout », envoyé quelques jours avant son mariage avec Carla Bruni. L'affaire avait valu au journal une plainte du chef de l'Etat, la première déposée contre un média par un président de la Ve République en exercice, mais qui avait finalement été retirée. Airy Routier s'était excusé à titre personnel auprès de la nouvelle épouse du président tout en défendant l'authenticité de son information. Parmi ses nombreux livres d'investigation, une biographie non autorisée de Bernard Arnault (« L'Ange exterminateur »), une du banquier assassiné Edouard Stern (« Le fils du serpent ») ou encore une enquête sur les conducteurs sans permis (« La France sans permis »).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par