241 signalements de harcèlement en six jours

Stop

Six jours après avoir lancé son sondage, Com-Ent recense 241 signalements de harcèlement moral ou sexuel  dans le monde de la communication. En 6 jours (du 28 mars au 3 avril 2019), 360 réponses ont été reçues. Elles mettent en évidence le fait que le harcèlement moral ou sexuel constitue un problème massif dans la communication. Cinq enseignements se dégagent. L'organisation professionnelle annonce la mise en place d’un dispositif d’écoute et d’accompagnement à l’attention des victimes ou témoins qui ont été, sont ou pensent être victimes ou témoins d’une situation de harcèlement moral ou sexuel sur leur lieu de travail.

1. Des souffrances individuelles très largement répandues

175 personnes déclarent avoir déjà été "victimes de harcèlement moral dans le cadre de leur travail" et 66 font état de " harcèlement sexuel". Pour Emmanuelle Raveau, présidente de Com-Ent, "plusieurs centaines de cas signalés en six jours à peine nous laissent malheureusement entrevoir la masse de témoignages à recevoir avec un dispositif d’écoute durable : ils justifient à eux seuls la mise en place de réponses concrètes, ambitieuses et résolues pour combattre le harcèlement dans le monde de la communication. C’est un engagement de conviction de notre association pour la pérennité de notre profession"

 2. Le harcèlement moral ou sexuel est souvent vécu, et plus encore constaté par des tiers

"Avez-vous déjà été témoin d’une situation de harcèlement ?"  : 219 personnes répondent"oui, de harcèlement moral" et 84 répondent"oui, de harcèlement sexuel". En complément, un répondant sur quatre estime que "la communication est un secteur plus sexiste que d’autres". Pour Laurence Beldowski, directrice générale de Com-Ent, "ces chiffres dessinent une réalité nette : pour faire changer les comportements, toutes les entreprises de la communication doivent se sentir concernées. Il faut promouvoir des réflexes simples pour adopter la réponse individuelle ou collective appropriée en cas de suspicion de harcèlement moral ou sexuel sur une personne de son environnement professionnel"

3. Le harcèlement moral ou sexuel prospère d’abord dans des relations hiérarchiques, mais pas seulement  

Parmi les personnes qui pensent avoir déjà été victimes de harcèlement moral, 176 déclarent que cela a été le fait d’un supérieur hiérarchique homme. En complément, on relève, 94 signalements de harcèlement moral attribués à une supérieure hiérarchique . Ce sont les deux mêmes réponses que l’on retrouve en tête dans les cas de harcèlement sexuel signalés dans ce recensement : 102 cas sont le fait d’un supérieur hiérarchique et 33 d’une supérieure hiérarchique. Par ailleurs, le harcèlement n’est pas réservé aux rapports de subordination. Ainsi, 49 personnes signalent un harcèlement sexuel du fait d’un collaborateur ou d’une collaboratrice et 33 personnes déclarent avoir été victimes du harcèlement moral d’un client ou d’une cliente.  Pour Com-Ent, ces résultats attestent du caractère protéiforme du harcèlement et réclament une réponse systémique appuyée sur des protocoles clairs. "Le harcèlement est un fléau qui doit être observé sans idée préconçue ni manichéisme !" déclare Assaël Adary, secrétaire général de Com-Ent, mandaté par le Conseil d’Administration de l’organisation professionnelle pour suivre la mise en place du dispositif d’écoute et d’accompagnement des victimes de harcèlement moral ou sexuel.

4. Dans la communication, le harcèlement moral ou sexuel sévit partout, mais frappe prioritairement les jeunes
 
Les cas signalés témoignent aussi de la violence banalisée du harcèlement moral ou sexuel dans le monde de la communication. Le harcèlement moral ou sexuel concerne les agences, mais on recense également plusieurs dizaines de signalements chez les annonceurs.   En complément, l’âge des victimes semble être une donnée structurante des situations de harcèlement moral ou sexuel. On observe un pic de signalements dans la tranche 26-35 ans, aussi bien pour le harcèlement moral (133 cas signalés), que le harcèlement sexuel (83 cas signalés). Le harcèlement frappe prioritairement en première partie de carrière, dans un moment de plus grande fragilité professionnelle ou de construction de parcours. Pour Laurence Beldowski "ces résultats confortent nos intuitions sur le rôle singulier qui à notre organisation professionnelle qui réunit 1 700 annonceurs et agences. Le harcèlement réclame une réponse déterminée et sans corporatisme, de la part de toute la profession rassemblée !".
 
5. Des réponses sont attendues par la profession
 
Interrogées enfin sur l’opportunité de la création d’un dispositif d’écoute et d’accompagnement pour les victimes de harcèlement moral ou sexuel dans le monde spécifique de la communication, les personnes entendues répondent sans ambages. Pour 89 % d’entre elles, un tel dispositif semble nécessaire. Au-delà de son rôle de prise en charge des victimes, ce dispositif a également vocation à mieux renseigner sur ce qui caractérise le harcèlement moral ou sexuel. Plusieurs dizaines de personnes déclarent en effet "ne pas être certaines que ce dont elles ont été victime ou témoin relève effectivement du harcèlement moral ou sexuel".
 En complément de ces enseignements, Com-Ent a recueilli à l’occasion de ce recensement plusieurs dizaines de verbatims ne pouvant être diffusés pour des raisons de confidentialité évidentes, mais qui indiquent la violence crue de cette réalité. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par