Faire-part de naissance : Buy BBDO

BBDO Paris crée une nouvelle agence : Buy BBDO. Dédiée aux marques retail, elle préempte le territoire de la conquête. Un baromètre est crée, avec Kantar TNS, il mesurer le potentiel de conquête des enseignes spécialisées.

Sous la verrière de la Grande Epicerie de Paris, Valérie Accary, présidente de BBDO France, a annoncé la naissance officielle de Buy BBDO. Une agence dédiée aux problématiques des retailers avec un crédo : la conquête. "Les marques connaissent très bien leurs clients et les études sur le sujet abondent" explique Loïc Mercier, directeur des stratégies de BBDO Paris, "mais tous ceux qui ne viennent pas à elles, que disent-ils ? Comment les jugent-ils ?". Pas de réponse en réalité à ces questions puisqu'il n'existe pas d'études sur le "pourquoi" des acheteurs d'une catégorie ne fréquentent pas certaines enseignes [ndlr : hors considération de chalandise bien-sûr]. Ces "non-fréquenteurs" ne sont pas connus. "Chaque année, le 100 premiers retailers français investissent l'énergie de plus de deux millions de collaborateurs et 3,6 milliards d'euros pour la seule communication média pour une croissance de seulement ... 0,75%" révèle Nicolas Simonnet, président de Buy BBDO et DG de Proximity, "la quête de croissance, en d'autre terme la conquête est très ardue". Pour attirer les clients, la nouvelle agence s'est penchée, avec Kantar TNS, sur un nouvel indice avec la création d'un baromètre Conquest (100 marques étudiées dans 10 catégories - 3 000 interviews). "Il permet à une enseigne de s'évaluer par rapport à ses concurrents et d'identifier ses points d'optimisation" pour Nicolas Simonnet. Sa formule agrège cinq coefficients : la connaissance de l'offre, de l'attractivité prix, de l'attractivité produits, des performances CX [fluidité de la relation on et off line] et la confiance. Pour chacun des 5 items, Conquest mesure l'indice de conquête. Sur la dimension relationnelle par exemple (CX), Decathlon, Leroy Merlin et Sephora arrivent en tête. Les résultats ne sont pas forcément en lien avec les résultats financiers. Ainsi, Zara qui jouit d'une santé économique florissante, est mal notée sur la dimension de l'offre. Très peu de non-clients savent que la marque enseigne propose des produits pour les hommes par exemple. Même constat pour Truffaut qui propose un très ample rayon de...bières. Personne ne le sait. "Communiquer sur son offre produit est un très bon réservoir de conquête" poursuit encore Nicolas Simmonet, "car la communication sur l'attractivité prix est aujourd'hui cacophonique !". Le prix est un faux ami pour faire venir du monde donc. "Ne plus chercher à vendre, fait vendre" serait aujourd'hui l'une des clés avec la dimension confiance. La plus difficile à installer et à décrypter. Elle serait néanmoins la réponse à l'hyperchoix.

Les 30 champions de la conquête 2017

Selon les 5 indices confondus

voir l'étude

L'équipe dirigeante

Nicolas Simonnet, président, Julien Benmoussa (ex Marcel), directeur de la création et Julie Regis (ex DDB, Publicis), directrice générale.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par