France Nature Environnement quitte le Conseil Paritaire de la Publicité

nature

Dans un communiqué le 11 septembre, l’association France Nature Environnement annonce quitter son siège de membre du Conseil Paritaire de la Publicité (CPP), organe qui regroupe les représentants d’associations (consommateurs, environnementales et sociétales, etc.) et les représentants de l’interprofession publicitaire (annonceurs, agences et médias), et qui a pour finalité de conseiller l'Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP). Pour cela, il émet systématiquement des avis écrits et rendus publics, préalablement à l’élaboration d’une nouvelle règle ou la mise à jour d’une règle existante en matière de publicité. Pour l’association, aujourd'hui, le CPP « n'est pas en mesure de réguler la publicité pour répondre à l'urgence climatique et environnementale », pointant une « culture du débat contradictoire presque inexistante, l’incapacité à traiter les sujets de fond, une stratégie d'influence bien huilée », écrit-elle. Contactée par CB News, l’ARPP nous indique que ni le président de l’ARPP ni le président de CPP, Michel Bonnet, n’ont été informés de la décision de l’association. M. Bonnet devrait prendre la parole sur le sujet « probablement » à l'issue de la séance plénière qui devrait se tenir le 17 septembre prochain, nous indique-t-on encore. Du côté de la présidence de l’ARPP assurée par François d’Aubert, on « s’étonne » d’apprendre par un communiqué de presse que France Nature Environnement quitte le CPP. « Aucun membre ne se permettrait de démissionner sans en avoir au préalable informé les membres et ce dans (un) esprit de dialogue, justement », ajoute-t-on. L’ARPP rappelle que le règlement intérieur du CPP prévoit « un devoir de réserve qui s’impose à tout membre à l’égard de l’ARPP et de ses instances associées » qui est « à tout le moins un devoir de respect », conclut-elle.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par