Gilles Fichteberg (Rosapark) "trouver le point d'équilibre entre business et sens "

fichteberg

Première semaine de presque liberté. Toujours beaucoup de questionnements sur ce présent amputé et cet avenir à construire. Gilles Fichteberg, cofondateur et directeur de la création de Rosapark, réponds à nos questions.

1) Vous nous avez donné des nouvelles régulièrement depuis deux mois dans notre série d'interviews, qu'est-ce qui change pour vous cette semaine ?

Gilles Fichteberg : en réalité rien ne change cette semaine pour la majorité de l'agence. On est toujours à 100% en télétravail. On commence, depuis le 11 mai, à organiser l'agence pour un retour potentiel progressif dans les prochaines semaines, à savoir la mise en place de protocoles stricts dans les bureaux pour respecter la distanciation, les règles sanitaires avec des marquages au sol, des réorganisations des postes de travail, des process de roulement d'équipes en fonction des sujets, des horaires et des urgences ... Une belle petite usine à gaz mais nécessaire.

2) Les protocoles sanitaires de la profession vous semblent-ils réalisables ?

Gilles Fichteberg oui bien sûr ils le sont. Après je dirais qu'aujourd'hui c'est de la mise en place théorique, on va devoir affiner avec le retour d'expérience. On va sûrement découvrir à ce moment là plein de petites surprises de fonctionnement réel qu'il faudra améliorer ou inventer pour que ce soit viable avec la dynamique spécifique d'une agence de pub, dans le feu de l'action. On trouvera aussi à ce moment là des solutions ,car c'est une situation durable qui va devoir nous faire redéfinir de nouvelles normes pérennes de travail. 

3) Au delà de la sécurité, comment continuez-vous à mobiliser et à motiver les salariés ?

Gilles Fichteberg malgré le coup d'arrêt, l'agence reste très mobilisée, très soudée. On se parle tous beaucoup par visio, par téléphone. Pour le boulot bien sûr car l'agence est en activité sur beaucoup de ses clients et aussi sur des compétitions et aussi pour garder un lien entre nous, prendre des nouvelles, organiser des apéros, ouvrir des discussions sur la situation et ses conséquences. Les patrons de chaque marque ont des liens très étroits avec leurs équipes. Rosapark est une agence où les gens sont naturellement mobilisés et motivés. On essaye de tout mettre en place pour que celà continue d'être le cas …même à distance.

4) Côté clients, quelles tendances voyez-vous poindre ?

Gilles Fichteberg : la tendance en communication pourrait être celle de la frilosité en terme de prise de parole, de ton de communication, vouloir adopter une posture sans odeur ni saveur pour ne pas prendre le risque de heurter. C'est à mon avis une erreur à ne pas commettre . Il faudra au contraire s'affirmer en tant que marque, avec des partis pris clairs. Avoir un positionnement assumé et distinct, quitte à faire des choix pour générer une véritable identité de marque au fil des prises de parole. Il va falloir que les gens identifient clairement ce que la marque peut leur offrir dans cette période instable. La promo et les offres pour relancer le business? Exprimer la vision, la mission de marque pour définir le rôle dans la vie des gens ? Il va falloir arbitrer et ce ne sera pas facile. Notre rôle de conseil va être encore plus déterminant auprès des nos annonceurs, car seules les marques qui trouveront leur point d'équilibre entre business et sens auront une véritable chance de se mettre dans la bonne dynamique de l'ère 1 post covid. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par