Publicité et Langue française entre (auto)régulation et créativité

Le ministère de la Culture a accueilli, mercredi 26 septembre, une rencontre sur le thème "Publicité et Langue française" pour la Journée européenne des langues. Organisé conjointement par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF) du ministère de la Culture et par l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), ce dialogue "a permis de donner la parole à des publicitaires et à des annonceurs pour mieux faire apparaître les enjeux de l’utilisation des langues". Les échanges se sont appuyés sur la publication d’une étude actualisée (ARPP/DGLFLF) portant sur près de 20 000 messages publicitaires diffusés de janvier à avril 2018, dans la presse écrite, l’audiovisuel, l’affichage et, pour la première fois sur cette thématique, sur les réseaux sociaux. Si l'étude pointe des absences de traduction (by, team, showcase, playlist etc.) et des fautes d'orthographes et de français principalement sur les réseaux sociaux, les pubs non conformes représentent moins de 5% de l'ensemble (4,8%). La créativité de la langue avec des jeux de mots, des inventions, des calembours est saluée (avec des cas présentés)

Pour consulter les résultats de cet observatoire, c'est ici.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par