Résultats annuels : Omnicom, Interpublic et Dentsu

Trois des grands groupes publicitaires mondiaux ont publié cette semaine leurs résultats 2017. Des situations très contrastées pour Omnicom, Interpublic et Dentsu. 

Omnicom a annoncé jeudi une "forte baisse de son bénéfice net" au quatrième trimestre et un chiffre d'affaires inférieur aux attentes du marché.  Le chiffre d'affaires en recul de 1,5% (4,177 milliards de dollars) est inférieur de plus de 30 millions de dollars. Sur l'année, le bénéfice net est de 1,088 milliard de dollars (-4,9%) et le chiffre d'affaires de 15,274 milliards de dollars (+1%). "2017 a été une année mouvementée pour les industries du marketing et de la publicité. Plusieurs grands noms du secteur continuent de subir des changements en profondeur en raison des avancées technologiques et des évolutions des habitudes des consommateurs", a souligné le PDG du groupe John Wren lors d'une conférence téléphonique avec les analystes (cité par AFP). "Pour 2018, nous nous attendons à ce que les dépenses de publicité politique augmentent avec les élections de mi-mandat qui ont lieu en novembre" indique t-il

Interpublic a publié mercredi des résultats "meilleurs que prévu et dit prévoir une nouvelle progression cette année", signalant une possible reprise des budgets publicitaires de ses clients après une année difficile. Son chiffre d'affaires en est hausse de 3,4% à 2,34 milliards de dollars (1,88 milliard de dollars) au quatrième trimestre. Les revenus en Amérique du Nord ont augmenté de 2,2% et ceux à l'international de 4,9%. Pour 2018, Interpublic table sur une croissance organique de 2 ou 3%, contre 1,8% en 2017 .

Enfin, le groupe Dentsu a publié mardi un bénéfice net en hausse en 2017 mais prévoit un repli, en particulier au Japon. Le groupe a dégagé un bénéfice net de 105,48 milliards de yens (793 millions d'euros au cours actuel) en hausse de 26,3%. Son résultat d'exploitation fléchit de 0,2%, pour un chiffre d'affaires en augmentation de 10,8% (928,8 milliards de yens), porté "par des gains de change, des acquisitions et la croissance de la publicité numérique qui ont permis de compenser "un marché difficile au Japon". En 2018, Dentsu, qui est aussi la maison mère de l'agence britannique Aegis, table sur une hausse de ses recettes de 8,4%, dans un contexte de hausse des dépenses publicitaires en lien avec les Jeux olympiques et paralympiques de Pyeongchang, le Mondial de football en Russie  encore les élections américaines de mi-mandat en novembre.

(avec AFP - Reuters)

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par