Rapp Maroc montre les mains abîmées des femmes

M.I.O. Rapp Maroc DDB

La toile marocaine s’enflamme depuis quelques jours pour un spot signé Rapp Maroc (groupe DDB). Une expérience sociale pour combattre les stéréotypes et changer les mentalités dans un pays très inégalitaire pour les femmes.

Une vidéo, d'abord diffusée d’abord en format long sur le digital, avant de se décliner sur la TV marocaine intervient dans un contexte marqué par le débat sur l’égalité homme-femme,  sur les droits de succession, le vote d’une loi sur harcèlement de rue et plus largement sur place de la femme dans la société. Le spot, imaginé par Rapp Maroc (groupe DDB) est diffusée au début du mois de Ramadan, une période encore plus dense pour les femme au Maroc. Plutôt discrète, c'est Mio, une marque de détergents locale  qui dénonce ici l'inégalité domestique. Son positionnement reflète « une volonté de défendre une cause noble et donner l’exemple à d’autres annonceurs pour faire du marketing responsable » décrypte Anwar Radi président fondateur de la marque. Le partipris créatif de l’agence explore un genre inédit au Maroc et un thème évité en communication. « Quand on y repense, tous les éléments militaient pour ne pas faire cette vidéo. Voir pleurer des hommes est tabou dans une société conservatrice comme la nôtre, parler de mains abimées quand on est un détergent est un pêché mortel mais comme disait le publicitaire américain Bill Bernbach : "The most powerful element in advertising is the truth" cite Tarik Guisser directeur général de l’agence. Un solide dispositif média accompagne cette vidéo événement sur le digital, notamment un sponsoring TV quotidien durant tout le mois de Ramadan et une campagne outdoor à venir. En moins d’une semaine la vidéo a cumulé plus d’un million de vues, près de 20.000 partages et suscité des commentaires dithyrambiques autant de la part d’hommes que de femmes au Maroc et en France.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par