L’Odyssée de Cartier racontée par Edouard Baer

C'est Jeanne Toussaint, la "panthère", qui ouvre le premier chapitre de nouvelle série digitale de la maison Cartier. Directrice artistique de la haute joaillerie, entre 1933 et 1970, c'est elle qui ose le félin et impose le "goût Toussaint". L’ Odyssée de Cartier, cinq courts métrages digitaux, sont racontés, en anglais, par Édouard Baer, avec un délicieux accent..."La série L’Odyssée de Cartier plonge au cœur du style de Cartier et fait la démonstration éloquente de ce qui rend notre style iconique et plus actuel que jamais" explique Arnaud Carrez, directeur marketing et communication de Cartier International, "cette série nous permettra, pour la première fois, de partager la richesse et la diversité de notre culture avec un public plus large. Une fois encore, Cartier ose être curieux, s’aventurer sur de nouveaux territoires pour aller au-devant de l’inattendu. L’Odyssée de Cartier est l’expression libre de l’exploration de son propre style par Cartier. En conséquence, chaque épisode est une expérience".

 Chapitre 2 - Cartier & the British touch

Destination Londres et New Bond Street, temple historique de la Maison. Comment le twist anglais infuse la création, comment le style dandy chic traverse la Manche, entre Crash Watch, Swinging London et têtes couronnées… Une affaire de famille, d’élégance et d’excentricité.

Chapitre 3 - Cartier et la Russie

Quand les grands clients russes empruntent l’Express du Nord vers Paris, suivis par Pierre Cartier en route pour Saint-Pétersbourg. D’un côté l’Est, les diadèmes impériaux issus du folklore slave, de l’autre, Paris, le style guirlande, les Ballets russes, le vert, le bleu et Cartier. Tourbillon franco-russe où se croisent les talents, les artistes, les savoir-faire.

Le quatrième chapitre prend la route de l’Orient à la découverte du golfe Persique et de ses pêcheurs de perles rares. Une porte ouverte sur l’Orient, son architecture, ses symboles. On y comprendra le coup de foudre du joaillier pour les  motifs islamiques qui préfigurent l’abstraction géométrique, inscrite dans l’actuelle grammaire stylistique de Cartier.  Le chapitre 5, dont la sortie est prévue dans le courant de l’automne : plongera dans l’influence chinoise. Une histoire peuplée de chimères, de dragons, de nacre et de laque qui voyagent d’un continent à l’autre. Le choc de deux cultures qui fusionnent avec l’Art déco entre rigueur et exotisme, symbolisme et abstraction.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par