366 lance sa DMP

data

366, la régie de la PQR, a présenté lundi les contours de sa Data Management Plateform (DPM) qu’elle s’apprête à lancer, et qui aura pour ambition de qualifier au plus près les audiences numériques de la presse quotidienne régionale. Véritable plateforme data driven 1rst party conçue par Weborama, la nouvelle offre baptisée « Data 4 Local » s’appuie ainsi sur les 58 titres, 350 éditions locales et 47 sites de la PQR. Dans les faits, la DMP se décline en 4 typologies de data et 350 clusters (Business local, Territoires locaux, Vies locales, Conso locale). Ainsi, par exemple, « Business Local » ciblera-t-elle les artisans, commerçants et autres patron de TPE-PME-ETI via les rubriques économiques, les newsletters dédiées, les sites verticaux ou encore les portails professionnels. Alors que « Territoires locaux » verront les cibles (régions, départements, zones urbaines…) atteintes via les pages locales ou un ciblage contextuel où la géolocalisation aura toute sa place. De même, « Vies locales » permettra de cibler selon l’âge, le sexe, la CSP sur les rubriques mariages, naissances, décès. Enfin, « Conso locale » travaillera au corps les intentionnistes d’achat sur les pages Loisirs, Culture, Lifestyle, high-tech, notamment.

Avec « Data 4 Local », « nous mettons à disposition de 366 un outil simple et robuste, une véritable forme d’éditorialisation de la data », souligne Frédéric Olivennes, CEO de Weborama. Si l’investissement représente « quelques centaines de milliers d’euros », concède le directeur général de 366 Stéphane Delaporte, les objectifs business sont ambitieux : la vente d’une campagne data driven devra être commercialisée 25% plus cher que sans data. Pour l’heure, alors que depuis mi-juillet dernier les collectes de données ont débuté, la nouvelle DMP devrait être opérationnelle « dès la mi-octobre », souligne Luc Vignon, directeur général adjoint chargé de la transformation digitale de la régie, alors que l’ensemble des éditeurs de la PQR devrait être intégré « à la fin de l’année ». Bonne nouvelle pour les régies locales, la nouvelle plateforme leur bénéficiera également avec la possibilité d’y implémenter leur propre DMP. « Tout ce que l’on fait peut être transposable aux régies locales », résume M. Vignon.

Du côté du seul print, le chiffre d’affaires de 366 est en progression de +18%, sur les neuf premiers mois de l’année, alors que sur le seul mois de septembre il affiche +33%. « Un CA record sur le print qui retrouve des scores d’avant 2014 », se réjouit Stéphane Delaporte. Le CA programmatique devrait quant à lui atteindre les 5 millions €.

Les 4 typologies

data
data
data
data

kk

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par