5G : les Etats-Unis accélèrent la cadence

5G

L'administration Trump a dévoilé vendredi ses plans pour accélérer l'installation de réseaux 5G. L'agence fédérale de régulation des communications (FCC) a en effet annoncé des enchères pour ces nouveaux réseaux et a promis un fonds de 20,4 milliards de dollars pour équiper, dans la décennie, en réseaux ultra-rapides les zones rurales qui, en raison de l'immensité du territoire des Etats-Unis, ont un accès réduit ou inexistant à l'internet. Début avril, la Corée du Sud a frappé un grand coup sur le marché mondial des télécoms, soulignant son avance dans cette nouvelle technologie mobile notamment face à ses deux voisins, la Chine et le Japon, en annonçant la couverture totale du pays en 5G. Aux Etats-Unis, cette nouvelle technologie est déjà accessible dans certains centres urbains et les annonces de vendredi confirment que Washington compte bien sur le privé pour développer les réseaux. Les interrogations sur les risques posés en termes de sécurité nationale avaient laissé penser que le gouvernement pourrait donner la préférence à des réseaux nationalisés.  L'administration Trump, épaulée par quelques alliés, est partie en guerre contre le groupe chinois Huawei, l'équipementier le plus avancé en la matière, parce qu'elle craint qu'il n'ouvre la porte à l'espionnage voire au contrôle des réseaux par Pékin. La FCC travaille à une règlementation qui permettrait de bannir les équipements du groupe chinois des Etats-Unis. Il n'était pas clair vendredi si le fonds promis aux ruraux était abondé d'argent frais ou s'il regroupait l'argent venu de programmes antérieurs. Mercredi dernier, en France, le groupe SFR-Altice annonçait officiellement la commercialisation de la 5G pour 2020 alors que des tests sont actuellement menés à Nantes depuis le début de l’année, que Toulouse devrait suivre en juin ainsi que le quartier de La Défense au second semestre 2019.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par