Le Conseil de l'Europe appelle à faire « beaucoup plus » contre la haine en ligne

Rik Daems

Rik Daems, président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).

Le Conseil de l'Europe a appelé mardi ses 47 Etats membres à faire « beaucoup plus » pour lutter contre la haine sur internet, alors que « les crimes de haine en ligne montent en flèche ». « La haine en ligne est de plus en plus répandue. Les trolls détruisent des vies, sèment la misère et alimentent des actes de violence dans le monde réel », a déclaré dans un communiqué Rik Daems, président l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), l'organe de recommandations sur les droits humains de l'organisation paneuropéenne.

« Les gouvernements peuvent faire beaucoup plus (...). Ils ont besoin de lois claires et complètes interdisant les crimes de haine (...) et doivent s'assurer que la police dispose des pouvoirs et des ressources nécessaires pour s'y attaquer efficacement », a-t-il ajouté, à la veille du neuvième anniversaire des attentats sanglants perpétrés par l'extrémiste de droite norvégien Anders Behring Breivik.

Le 22 juillet 2011, Breivik, « un homme imprégné de haine en ligne » selon M. Daems, avait pourchassé et abattu 69 personnes, pour la plupart des adolescents, lors d'un camp de jeunesse du Parti du Travail, peu après avoir tué huit personnes avec une bombe qui avait explosé devant un bâtiment gouvernemental à Oslo. Breivik a été condamné à la peine maximale en Norvège (21 ans de prison, susceptible d'être prolongée indéfiniment). Rik Daems a invité « instamment » les États à désigner « officiellement le 22 juillet Journée européenne pour les victimes des crimes de haine ».

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par