Coronavirus : Facebook met en avant Messenger pour les autorités et les ingénieurs

Facebook

Facebook encourage les autorités et les ingénieurs informatiques à utiliser Messenger pour lutter contre la pandémie de coronavirus, alors que ses plateformes se retrouvent au cœur de la circulation de l'information en temps de crise. "Nous lançons un partenariat avec plusieurs développeurs pour fournir des services gratuits aux organisations de santé pour les aider à utiliser Messenger à grande échelle dans leur réponse à la crise du Covid-19", a annoncé Facebook lundi dans un communiqué.  Facebook a aussi lancé lundi un "hackathon" pour inviter des volontaires à concevoir des solutions à partir des outils de Messenger. Des codeurs pourraient par exemple aider les institutions sanitaires à automatiser les réponses aux questions les plus courantes, pour que leur personnel puisse se concentrer sur des tâches plus complexes. L'Unicef utilise déjà Messenger pour informer sur le Covid-19, d'après Facebook.

Par ailleurs, sa messagerie cryptée WhatsApp, utilisée par un milliard de personnes dans le monde, mis en place un centre d'information sur le coronavirus en lien avec l'Organisation mondiale de la santé et les Nations Unies. "Nous pensons que le plus important pour WhatsApp c'est d'aider les utilisateurs à se connecter directement avec les institutions qui fournissent des infos à jour", a précisé à l'AFP Carl Woog, un porte-parole. Il a aussi rappelé que la messagerie empêche ses usagers de diffuser des messages à un trop grand nombre de personnes à la fois, comme le font généralement les spammeurs. Les contenus "transmis" sont étiquetés comme tels, afin que les destinataires comprennent qu'il ne s'agit pas d'un message venant directement de leur contact.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par