Facebook bloquera les nouvelles publicités politiques la semaine avant l’élection américaine

CEO Mark Zuckerberg at Facebook Communities Summit 2019

Facebook a annoncé jeudi qu'il empêcherait la diffusion sur sa plateforme de nouvelles publicités politiques une semaine avant l'élection présidentielle américaine du 3 novembre, afin de lutter contre la désinformation et les tentatives d’interférence. « Dans la semaine précédant l'élection, nous n'accepterons pas les nouvelles publicités politiques », a affirmé Mark Zuckerberg, patron de Facebook. « Cette élection ne sera pas une élection habituelle. Nous avons tous la responsabilité de protéger notre démocratie », s'est-il justifié dans un communiqué. M. Zuckerberg s'est aussi inquiété du risque « de troubles sociaux », les résultats de l'élection pouvant ne pas être connus avec certitude avant « des jours voire des semaines ».

Pour cette raison, il a annoncé que si un candidat ou un parti essayait de revendiquer la victoire avant que tous les résultats soient connus, un lien apposé à leur publication redirigerait les lecteurs vers les résultats officiels. Parmi les autres mesures, Facebook s'est engagé à retirer les publications assurant qu'aller voter entraînerait une contamination au coronavirus, et à limiter le partage d'articles sur le chat Messenger pour éviter que des posts de désinformation ne deviennent viraux. Ce durcissement de politique intervient alors que la plateforme avait jusqu'à présent choisi de privilégier la liberté d'expression et d'autoriser les publicités politiques quand son rival Twitter les a interdites dès 2019.

L'entreprise de Mark Zuckerberg a été particulièrement critiquée pour avoir laissé se propager des campagnes d'influence massives, principalement orchestrées depuis la Russie, lors de l'élection présidentielle de 2016. Cette année, les réseaux sociaux se préparent à d'autres scénarios catastrophes où leurs plateformes seraient utilisées pour contester les résultats du vote. Donald Trump met ainsi régulièrement en doute la fiabilité du vote par correspondance, une méthode prisée aux Etats-Unis, et cruciale en période de pandémie.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par