GroupM donne la parole aux assistants vocaux

Mindshare et Panel (GroupM) sur l'usage des assistants vocaux tels qu'Alexa d'Amazon ou Google Home. Les français semblent demandeurs et réceptifs vis-à-vis de ces nouveaux appareils : ils sont plus de la moitié à s'y intéressés mais 38% que leur utilisation augmenterait si les consommateurs disposaient de plus d'informations. Pour les usages, les sondés sont optimistes. 53% d'entre eux envisagent la « Voice Tech » comme un facilitateur de vie et un outil de gain de temps. Aujourd’hui ils restent sur des actions du quotidien rapides et non engageantes telles que :

· Poser des questions/chercher des réponses 45%,

· Appeler 35%,

· Envoyer un sms 33%,

· Trouver un itinéraire 30%.

Les assistants vocaux recoivent donc un accueil faiblement hostile mais son intégration dans l'usage reste trop floue : Plus de six sondés sur dix déclarent ne pas être assez informés à leur sujet. « Aujourd’hui ces technologies de pointe sont notamment portées par les géants du net, qui jouent un rôle majeur dans l’adoption rapide de la recherche vocale par le grand public. L’enjeux pour ces acteurs est maintenant l’équipement des foyers français en objets connectés » remarque le directeur innovation de Mindshare Baptiste Archambault.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par