Mozilla (Firefox) a annoncé 250 licenciements

Mozilla (Firefox)

La société américaine Mozilla, qui édite notamment le navigateur Firefox, a annoncé 250 suppressions de postes dans le monde, dans un mail interne partagé mi-août sur le blog de l'entreprise. « Nous réduisons la taille des effectifs de Mozilla Corporation d'environ 250 postes, ce qui comprend la fermeture de nos opérations actuelles à Taipei, à Taïwan. Une soixantaine de personnes supplémentaires vont changer d'équipe », détaille la PDG du groupe Mitchell Baker dans ce mail envoyé aux salariés.

Selon le courrier, les salariés touchés en France recevront des propositions « dans les semaines à venir ». Contacté par l'AFP, Mozilla n'a pas voulu communiquer plus d'informations. Mozilla Corporation est la branche à but lucratif détenue à 100% par la Fondation Mozilla, qui édite notamment le navigateur Firefox. Fin 2019, Mozilla Corporation employait plus de 1.000 personnes à temps plein dans le monde. « Les conditions économiques résultant de la pandémie mondiale ont eu un impact significatif sur notre chiffre d'affaires », justifie Mitchell Baker dans ce billet. « En conséquence, notre plan pré-Covid n'était plus réalisable ».

Les résultats financiers du groupe pour le premier semestre n'ont pas encore été publiés. En 2018, Mozilla Foundation représentait 451 millions de dollars de chiffre d'affaires annuel, en baisse de 20% par rapport à l'année précédente, d'après son rapport annuel. « Ces derniers temps, il est apparu clairement que Mozilla n'est pas structuré correctement pour créer ces nouvelles choses », estime ainsi la PDG, à la tête du groupe depuis le 9 avril. Cette vague de licenciements fait partie d'une « importante restructuration » du groupe qui entend se concentrer dans un premier temps sur Pocket, son service VPN, sur son chatroom en réalité virtuelle Hub et sur de nouveaux outils de « sécurité et de confidentialité ».

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par