Plateforme Salto : de la Commission européenne à l’Autorité de la concurrence

salto

La Commission européenne a renvoyé à l'Autorité française de la concurrence l'examen de future plateforme de TV en ligne Salto, a indiqué l'Autorité lundi. Cette alliance entre France Télévisions, TF1 et M6 doit donner naissance à une plateforme en ligne commune et sur abonnement, proposant les flux des chaînes en direct, en rattrapage, ainsi qu'une offre de services de vidéos à la demande.  "En accord avec les entreprises concernées, la Commission européenne a considéré que l'Autorité française était la mieux placée pour étudier cette opération de concentration, au regard notamment de l'impact de cette opération sur le marché national et de l'expérience de l'Autorité dans ce secteur", souligne l'Autorité de la concurrence dans un communiqué. Les trois futurs alliés doivent maintenant notifier leur opération devant l'Autorité de la concurrence pour qu'elle l'examine.  Depuis 2009, la Commission européenne a renvoyé 28 opérations à l'Autorité de la concurrence, souligne l'Autorité. Cette procédure de renvoi permet à la Commission de renvoyer l'examen lorsque la concentration "risque d'affecter de manière significative la concurrence sur un marché à l'intérieur d'un État membre qui présente toutes les caractéristiques d'un marché distinct", selon la règlementation européenne.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par