Ralentis et live sur smartphones dans les enceintes sportives : Vogo entre en Bourse

La start-up montpelliéraine Vogo qui permet aux spectateurs dans une enceinte sportive de voir ou revoir une action sur leur portable ou leur tablette, a lancé jeudi son introduction en Bourse sur le marché Euronext Growth. Grâce à cette entrée en Bourse, le fondateur de Vogo, Christophe Carniel espère lever "jusqu'à 15 millions d'euros selon la mise en oeuvre des options d'extension et de surallocation. Nous avons déjà des engagements à hauteur de 6,2 millions d'euros", dont un investissement du basketteur Tony Parker. "L'un des premiers objectifs de cette introduction est le développement de notre start-up à l'international", a poursuivi Christophe Carniel. Déjà présente en Europe, au Québec, en Chine, au Japon et en Amérique du Nord, l'entreprise consacrera un tiers du montant levé à son implantation hors Europe. Elle compte actuellement 17 salariés et prévoit une campagne massive de recrutements. La technologie de Vogo, créée en 2013, s'appuie sur la récupération des flux des caméras présentes dans l'enceinte sportive et permet, via une tablette ou un smartphone, de voir ou revoir en détail une action qui s'est déroulée sur le terrain, choisir l'angle de vue, au ralenti ou à vitesse normale. Pour l'heure, l'utilisation de Vogo a déjà été utilisée dans plus de 700 événements couvrant une vingtaine de disciplines (rugby, natation, football, judo, etc.). Une version spécifique a également été mise en place en 2017 "à destination des arbitres, des entraîneurs, des médecins mais aussi des journalistes qui accèdent en live ou en replay aux actions", a précisé Christophe Carniel. Une fonctionnalité est par exemple utilisée par les équipes médicales de rugby pour visionner les actions concernées par le protocole de commotion cérébrale.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par