SXSW #2 : Innovation for good

Un an après leur première escapade texane, Capucine Pierard, Managing Partner et Chief Data Officer, et Sébastien Emeriau, directeur du planning strategique et de l'innovation chez Havas Media, sont repartis à Austin (Texas) participer au festival South by Southwest. Ils nous envoient leurs cartes postales du festival techno musical le plus hype qui soit.

#2 – Innovation for good

Quand la techno laisse la place au sens…

Une paire de baskets, l’appli SXSW chargée (et un K-way cette année)... Let’s start !

« If you want to go quick, go alone. But If you want to go far, GO TOGETHER. » Cory Booker, sénateur démocrate du New Jersey attaque son keynote d’ouverte du festival avec ce vieux proverbe africain. Il se lance dans un prêche enflammé sur le Power of Love. Pour quelle cause supérieure devons-nous laisser nos batailles de côté ? L’empathie et l’amour de nos pairs.

Il croit fermement que nous sommes « a physical manifestation of a larger conspiracy of Love »

Dans la déclaration de l’indépendance des Etats Unis, Jefferson faisait jurer à ses pairs « Nous devons lier nos vies, nos fortunes et notre honneur sacré, pour aller au-delà des divisions »

« Cassons nos bulles et les murs de l’injustice pour aller résoudre les vrais problèmes du monde » reprend Cory.

Google, Microsoft, Cloudera et Intel s’allient pour partager leur savoir, leur temps et leurs ressources. La task force Thorn en est une réalisation concrète pour l’association Missing and Exploited Children : développement d’outils, partage d’expériences et hackathons géants pour mettre en commun un maximum de données afin de casser les réseaux d’exploitation sexuelle du dark web.

La santé est la prochaine révolution. Les projets sortent des laboratoires et de leur enceinte confidentielle B to B pour monter sur scène. Jennifer Doudna, professeur de biologie moléculaire de l’Université de Berkeley explique les travaux sur les modifications d’ADN. Pour résoudre le manque d’organes, les recherches ont montré que le cochon est le plus proche de l’homme en termes de compatibilité. La modification à la marge de l’ADN du cochon permettrait de finaliser ce matching.

Le transhumanisme passerait donc d’abord par nos amis les cochons plutôt que par les robots ?

On peut trouver à redire sur la mass-marketisation de ces applicatifs et l’industrialisation de ces techniques mais l’oligopole actuel des laboratoires est-il plus sain ?

Noor Tagouri, journaliste activiste américano-libyene, en témoigne « It’s important to live for causes that pain you ». Et elle enfonce le clou sur la forme « Be passionate and compassionate ».

« Maintenant plus que jamais, nous devons être une nation de tolérance. Nous devons reconnaitre la vie, la valeur, la dignité des hommes » conclut le sénateur.

Ces paroles ne peuvent nous laisser insensibles quand nous pensons aux prochaines semaines de débats politiques qui nous attendent à notre retour en France.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par