Webedia : un plan de départs volontaires qui pourrait concerner jusqu’à 90 personnes

internet

Le groupe Webedia (AlloCiné, Jeuxvideo.com, Millenium, 750g, Purepeople, Purebreak, Puremedias, Terrafemina, etc.) a entamé des négociations avec ses salariés sur un plan de départs volontaires qui pourrait concerner "jusqu'à 80-90 personnes", selon une information communiquée par le SNJ CGT le 18 juin. Les négociations sont en cours depuis lundi autour d'un accord sur une
"rupture conventionnelle collective, sur la base du volontariat", a pour sa part précisé la direction de Webedia à l'AFP. Touché par la crise qui l'a privé de recettes publicitaires, le groupe qui compte quelque 3.700 collaborateurs prévoit également un plan d'économies d'environ 50 millions d'euros "à l'échelle internationale", selon l’AFP, alors que les recettes publicitaires ont chuté de 28% en avril et 39% en mai. Le groupe ne prévoit pas de rebond à terme, le marché publicitaire français étant attendu en baisse de 23% sur l'année, a encore expliqué la direction à l'AFP. "Des activités ont été très affectées", notamment le comparateur de vols et guide de voyages Easyvoyage, le site d'information sur les cinémas Allociné, et les activités liées à l'événementiel ou à l'e-sport, a-t-elle précisé. L'activité du portail vidéoludique Jeuxvideo.com a en revanche "plutôt bien tenu" pendant le confinement.   Webedia, filiale du groupe Fimalac dirigé par Marc Ladreit de Lacharrière, compte une cinquantaine de sites internet et applications dans le monde, dédiés au divertissement et aux loisirs. Le groupe a également réduit ses effectifs à l'étranger, avec le départ "d'à peu près 150 personnes".

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par