Webedia scrute la folie Pokemon GO

Le groupe Webedia (Jeuxvideo.com, Millenium.org…) surfe sur la petite folie du moment, l’appli Pokemon GO, afin de proposer une étude de notoriété, d’usage et de perception. Réalisée en ligne par SSI  les 26 et 27 juillet auprès d’un échantillon de 1 013 répondants interrogés selon la méthode des quotas sur les critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle et de région, l’enquête révèle que près d’un tiers des sondés (32,4%) en ont entendu parler dans les médias. Chez les 15-24 ans, le score monte à 39,4%  tandis que 40,4% des personnes interrogées en Ile-de-France connaissent le jeu. En notoriété assistée, le score s’envole, à 88,3%.

Concrètement, 24,6% du panel déclare avoir déjà téléchargé l’appli sur mobile ou tablette sous Androïd. Un chiffre qui monte à 59,6% sur les 15-24 ans, 42% chez les 25-34 ans et 34,5% des Franciliens. Côté motivation, c’est en premier lieu la curiosité qui a enclenché le téléchargement (50,5%), devant l’envie de jouer avec ses amis (35,3%), le fait d’aimer jouer sur son téléphone mobile (35,1%), et le fait d’être fan de l’univers Pokémon (35%). 51,9% des utilisateurs l’appli indiquent s’en servir plusieurs fois par jour. Un taux qui monte à 55,6% pour les 15-24 ans.

Une marge de progression

La marge de progression du jeu a encore quelques beaux jours devant elle. Ainsi, 11,7% des sondés déclarent avoir l’intention de télécharger l’application, un score qui passe à 17,6% pour les 35-49 ans. Pourquoi ? D’abord par curiosité (74,5%), devançant l’intention d’y jouer avec ses amis (20,9%) ou le fait d’aimer jouer sur son mobile (20,8%). La géolocalisation a elle aussi quelques raisons de se réjouir, puisque 40% des personnes interrogées émettent le souhait de voir de nouveaux jeux apparaître utilisant ce type de mécanique. Une attente au fort potentiel sur les cibles 15-24 (68% d’attente), 25-34 (55,8%).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par