Futur vague

Photo édito

Quand tu remets une chemise, tu sais que c’est la rentrée. Cette fulgurante pensée (oui, je suis toujours aussi modeste) m’a traversé l’esprit cette semaine, comme que je me préparais pour aller au dîner de l’Udecam. Et il faut reconnaître que cette soirée avait tout du retour aux affaires. Tous ceux qui comptent sur le marché, ou presque, s’étaient donné rendez-vous pour deviser et se retrouver avant de se plonger dans les affaires courantes, comme une dernière petite bulle de plaisir sans conséquence. Pourquoi une dernière ? Parce que dans les conversations, une fois évacué le sujet des  vacances qui ont été très bonnes merci, il y avait comme un je-ne-sais-quoi d’inquiétude. Tu sais, la phrase qui reste suspendue quand on commence à parler du futur. Faut dire que Poutine, qui n’était pas invité ce soir-là, n’en a pas moins été assez présent, au moins dans les esprits. Alors qu’on aurait pu espérer une rentrée pleine d’allant après deux ans sans, nous voilà à scruter l’inflation qui gonfle en se demandant comment on va passer la vague qui s’annonce maousse. Désolé, je ne voulais absolument pas plomber l’ambiance. J’ai appris cette semaine qu’Apple avait créé un « Lockdown mode » qui permet de protéger son smartphone contre les attaques de pirates informatiques. Il faudrait peut-être envisager un système identique contre les mauvaises nouvelles.

À lire aussi

Filtrer par