Femmes en Afrique, une enquête Havas Horizon et Women in Africa

Havas Horizons, l’offre de conseil dédiée aux nouveaux pays émergents du groupe Havas, a présenté hier une étude réalisée en partenariat avec Women in Africa, plateforme internationale de développement économique et d’accompagnement des femmes africaines leaders. Cette enquête se penche sur la perception de l’évolution de la place des femmes en Afrique et à l’émergence d’une nouvelle génération de leaders féminins. Une première phase d’enquête a été menée auprès d’un panel de 100 personnes, au fait des enjeux du continent et contribuant activement à son développement. Ceux-ci ont été interrogés entre janvier et février 2019*. Une seconde phase est venue compléter les résultats obtenus. Havas Horizons et Women in Africa ont donné la parole à des dirigeants de premier plan, qui ont livré leur perception et leur vision de l’évolution de la place des femmes en Afrique. En voici les principaux résultats.

L’état de l’égalité femme-homme est particulièrement préoccupant au niveau mondial. Sur le continent africain, cette situation d’inégalité pèse sur la croissance et sur le développement de nombreux pays. Toutefois, l’évolution positive de la situation ces dernières années est rendue possible par plusieurs facteurs endogènes. Ainsi, la prise en compte de ces problématiques par le législateur dans de nombreux pays a permis la mise en place de mesures incitatives, voire coercitives, en faveur des femmes africaines qui accèdent peu à peu à des positions jusquelà réservées aux hommes. L’accès des femmes à des postes à responsabilités est ainsi aujourd’hui une réalité dans de nombreux pays. Une très large majorité des sondés, 79% d’entre eux, observe une véritable transformation en matière d’accès aux postes à responsabilités des femmes, et ce sur l’ensemble du continent, dans tous les secteurs, et à tous les niveaux.

1. Cité par 69% des experts interrogés, le milieu associatif apparait comme le plus accessible pour les femmes

2. Les PME recueillent 54% des réponses des interrogés

3. Les grandes entreprises sont plébiscitées par 49% des répondants

4. Les partis politiques sont, quant à eux, en retrait avec 37%

Pour 93% des répondants, une nouvelle génération de femmes leaders émerge. Si depuis longtemps les femmes tiennent des pans entiers de l’économie, comme les secteurs de la distribution des marchandises alimentaires et de l’habillement, la tendance semble s’accélérer. La promotion de ce nouveau leadership féminin est inégale en fonction des pays et des régions selon les répondants.

1. L’Afrique de l’Ouest arrive en tête de ce classement, plebiscité par 33% des interrogés

2. L’Afrique de l’Est constitue la deuxième région la plus propice à la promotion de femmes leaders avec 28%

3. L’Afrique Australe arrive en 3ème position avec 22% des suffrages

4. L’Afrique du Nord arrive en avant-dernière position avec 11% des voix

5. L’Afrique Centrale ferme la marche, citée par seulement 5% des sondés

Ce nouveau leadership féminin s’appuie sur un certain nombre de caractéristiques qui s’attachent davantage à celles de leur génération que de leur genre. Les caractéristiques que les répondants prêtent au leadership féminin en Afrique recoupent celles que l’on attribue habituellement aux entrepreneurs, aux innovateurs.

Le Top 3 des caractéristiques plébiscitées par les répondants :

1. Le dynamisme arrive en 1ère position (78%)

2. La compétence se hisse à la 2nde place, cité par 74% des sondés

3. Enfin, la créativité arrive en 3ème position avec 65% des suffrages

La constitution de réseaux féminins est aujourd’hui l’un des leviers sur lequel cette nouvelle génération s’appuie. Parmi ces réseaux, certains sont le signe d’une amélioration de l’accès à une meilleure formation, une meilleure éducation.

1. La capacité à s’appuyer sur un réseau est plébiscité par 73% des sondés

2. La capacité de résilience des femmes comptabilisent 73% des répondants

3. La formation et l’éducation sont des piliers du succès de ces leaders féminins (70%)

Cette génération de femmes leaders doit toutefois faire face à de nombreux obstacles et relever des défis importants. Les traditions culturelles, le comportement des hommes ainsi que le manque de confiance en elles des femmes, ne permet pas à cette nouvelle génération d’affirmer pleinement tout son potentiel. Cette nouvelle génération de femmes leaders peut compter sur le soutien de toutes et de tous, et ainsi continuer à faire valoir leur droit. Les répondants sont unanimes, non seulement sur l’accélération attendue de l’émergence de cette nouvelle génération de femmes leaders, mais également sur leur volonté de l’accompagner et de la favoriser.

1. Pour 96% des répondants, cette émergence à vocation à s’accélérer, gage d’une profonde transformation et d’espoir pour toutes les générations à venir

2. 99% des sondés souhaitent participer davantage à l’émergence de cette nouvelle génération de femmes leaders.

*100 personnes interrogées du 10 janvier au 15 février, 54% en Afrique et 46% hors Afrique, issus du panel Women in Africa et Havas Horizons.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par