42% des Français changent leurs appareils multimédias alors qu’ils fonctionnent encore

Smartphone

Celside Insurance, spécialisée dans l’assurance de smartphones et autres objets connectés, a publié un nouveau volet de son baromètre sur la vie numérique des Français, réalisé en partenariat avec l’institut Harris Interactive. On y apprend que les Français n’attendent pas la fin de vie de leurs appareils multimédias pour les remplacer : 42% changent leurs appareils quand ceux-ci commencent à montrer des signes de fatigue mais fonctionnent encore (ralentissement, écran cassé, mises à jour difficiles…), et 15% les remplacent pour profiter d’un nouveau modèle, peu importe l’état ou l’âge de leur appareil actuel. Du côté des smartphones : 53% des Français ont changé leur téléphone alors que leur ancien fonctionnait encore, une tendance plus élevée chez les moins de 35 ans (65%).

Mais les Français prennent toutefois conscience de la portée environnementale de leur consommation : 54% des Français envisagent de faire réparer leur smartphone s’il cessait de fonctionner au lieu d’en acheter un autre et plus de 77% des sondés se disent prêts à investir dans au moins un de ces appareils multimédias reconditionnés : les smartphones (67%), les ordinateurs portables (61%), les tablettes (58%), la télévision (54%) et les objets connectés comme les montres ou les enceintes vocales (50%). Parmi les Français prêts à investir dans un smartphone reconditionné, 20% l’ont déjà fait (32% du côté des 18-24 ans). Une solution qui permet également d’optimiser son budget. Un avantage qui n’a pas échappé aux Français puisque parmi les consommateurs prêts à investir dans un smartphone reconditionné, les principales raisons invoquées sont : le prix abordable (96%), la contribution à l’économie circulaire et la réduction de l’impact sur l’environnement (89%), et pour finir la possibilité de s’offrir un modèle haut de gamme qui serait hors budget à l’état neuf (82 %).

Mais certains Français sont encore réticents à l’idée d’acheter un smartphone de seconde main : 41% ont peur que le téléphone n’ait pas été testé correctement et qu’il fonctionne mal ; 33% préfèrent investir dans un smartphone neuf ; 42% ont peur que la batterie ait une durée de vie plus courte ; 36% n’ont pas confiance dans la garantie proposée par les revendeurs d’appareils reconditionnés ; 24% auraient peur que le smartphone acheté chez un revendeur provienne d’une source illégale ; 13% ont peur qu’il soit endommagé (écran ou coque rayée…) ; 9% ne connaissent pas de vendeurs de smartphones reconditionnés.

Méthodologie : étude online menée par Harris Interactive pour Celside Insurance du 3 au 7 février 2020 auprès d’un échantillon de 1 002 personnes représentatifs de la population française.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par