Emojis : l’APEF lance des émojis pour papis et mamies

emojis

À l’occasion de la journée mondiale des émojis, l’APEF, qui propose des services d’aide à domicile à la personne depuis 25 ans, lance une campagne de lutte contre l’âgisme sur les réseaux sociaux et via la plateforme Change.org. Objectif : lutter contre les clichés de la vieillesse en militant pour qu’elle soit libre et assumée et ce, au travers de la création de 40 « oldmojis ».

Vielle branche, vieux, sénior, silver, papy, mémère, boomers, crise de la cinquantaine, fragile, ou encore «génération des aînés », les appellations et les termes sont nombreux, tristes ou à l’inverse, humoristiques pour désigner les personnes âgées et le quotidien qu’elles vivent. Aussi pour lutter contre les clichés de l’âgisme, soit le fait de catégoriser ces personnes et tout particulièrement en Occident,  l’APEF lance 40 nouveaux émojis, censés contribuer à une certaine bienveillance et positivisme envers cette tranche de la population. Une population, qui, de manière générale en France comptera d’ailleurs en 2050, 1 personne sur 3 de plus de 60 ans. Les âgés seront également 2 milliards dans le monde, contre 600 millions actuellement.

emojis

Aussi, pour créér des émojis, tout aussi impactants que sympathiques, l’APEF a sollicité la société. But recherché autour du projet : comprendre ses attentes et répondre à ses retours.

Toutes les grands-mères ont des smartphones, vrai ou faux ?

Comme l’explique l’APEF dans un communiqué, tous les séniors ne se sentent pas « vieux », ni dans leur corps, ni dans leur tête, contrairement à la façon dont ils sont identifiés par les autres. Cette tranche de la population est également très connectée au quotidien. Dans une enquête Yougov pour l’APEF, réalisée en avril 2019, les chiffres relatifs à leurs usages du digital sont d’ailleurs surprenants : 71% sont inscrits sur Facebook et 78% des plus de 55 ans possèdent un smartphone.

Enfin, près de 1/3 des plus de 55 ans s’intéressent aux ordinateurs et à la technologie en général et la moitié de cette tranche de la population est familière aux sms quotidiens. C’est sans oublier les « vieux » qui se connectent à Twitter, Skype ou YouTube (33% de visiteurs parmi cette catégorie d’âge).

Aussi, selon une étude parue l’an dernier de l’Institut Français des Séniors, ils seraient 11 millions de « silver surfers » en France. Quant à l’usage de ces émojis, il est très répandu avec un taux de 74% d’utilisation dans les sms. En revanche, seuls 3% de ces pictogrammes sont associés à des personnes âgées…

grandma
(© Simon Fanger, Unsplash)

Et si on pouvait encore craquer pour de vieux athlètes ?

Toujours selon l’étude, la sédentarité et le manque d’activité physique chez les séniors est un cliché. Si certains sont accablés par leur santé et fragilisés, d’autres en revanche, sont nombreux à exercer leur cardio. 41%  des plus de 55 ans pratiquent des activités de plein air (randonnée, marche, etc...), 1/3 font du sport une fois par semaine soit autant que les 25/34 ans et 66% des plus de 66% sont encore sexuellement actifs.

Enfin, la moitié de ces séniors pourrait envisager une reconversion afin de se lancer dans l’entrepreneuriat (40% pour la passion et 31% pour l’équilibre de vie et l’autonomie) pour suivre leurs aspirations diverses. Ainsi, contrairement aux idées reçues,  véhiculées par toutes sortes de facteurs et parfois par la diffusion de campagnes publicitaires et/ ou plans de communication ambigus, ou renvoyant mal le message de cet « âgisme » justement, les séniors sont encore très actifs.

Alors, êtes-vous prêts à leur envoyer des smileys et des émoticônes avant le grand déjeuner de famille ? Après quoi vous ne direz plus " encore une idée de vieux, tiens !".

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par