Filière communication : 34,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires

Selon le baromètre Emploi des métiers marketing et communication, réalisé par l'Obervatoire Com Media, la filière de la communication en France génère un chiffre d’affaires de 34,2 Mds € et compte 159 710 salariés répartis entre 41 365 entreprises (au second trimestre 2017). Ce baromètre distingue 19 secteurs divisés en 4 macro-secteurs : agences (agences, cibleurs, photo, production de films publicitaires), médias (régies), industriel (affranchissement, distribution, éditique, fabrication de machines, fabrication d’enveloppes, imprimerie de journaux, imprimerie de labeur, papier, plateforme, prépresse, routage, reliure, logistique) et événementiels (foires-congrès-salons). Sur ces macro-secteurs, les entreprises identifiées sont principalement des TPE (92%) et des PME (8%) qui réalisent des chiffres d’affaires inférieurs à 5 millions d’euros.

Principaux enseignements

  • Les agences représentent plus de 66 823 emplois salariés en progression de 0,5% et 9 519 embauches par rapport au premier Baromètre de l’Emploi des métiers marketing et communication.
  • Les médias, 10 663 emplois salariés en progression de 1,3%, et 1 418 embauches.
  • L’événementiel, plus de 11 664 emplois salariés en progression de 3,3% pour 2 307 embauches.
  • La filière industrielle enregistre une baisse de 2,3% du nombre d’emplois salariés, mais demeure le premier employeur de la filière avec plus de 70 560 emplois salariés et 9 423.

Réparation de l’emploi

- Au total, les agences et la filière Industrielle représentent à eux deux 86% des emplois salariés de la filière de la communication et 83% des embauches prévues en 2017.

- Les types de contrats proposés sont assez bien répartis entre CDI et CDD qui représentent respectivement 37% et 32% du total suivis par l’intérim 22%. Stages et contrats d’apprentissage constituent 8% du total.

L'Observatoire précise toutefois que "ces chiffres sont à pondérer par le faible poids des offres visibles qui représentent la part des offres publiées sur internet comparée au nombre de recrutements estimés. Il révèle ainsi le côté visible ou caché du marché. En France, la part du marché visible n’est estimée qu’à 25%".

IDF : première région de comm

Rien qu’en Île-de-France en septembre 2016, Pôle emploi enregistrait 114 547 demandeurs d’emploi dans le domaine professionnel de la communication, de l’information, art et spectacle sur les 281 995 en France métropolitaine. La région concentre une grand part des emplois salariés de trois des quatre macro-secteurs. Si l’on se réfère aux quatre macro-secteurs de l’étude, l’Île-de-France est la première région de France tant en nombre d’emplois (45%), d’embauches prévues (42%) mais aussi d’entreprises (40%) par rapport au territoire national. Ces embauches prévues ne représentent que 30% (estimatif) du marché de l’emploi en Île-de-France (marché visible).

Embauches en vue

Le second Baromètre de l’emploi des métiers marketing et communication confirme  une amélioration globale du marché de l’emploi dans les 19 secteurs étudiés. Sur le territoire national au cours des 12 derniers mois, si la filière a vu le nombre de ses salariés diminuer légèrement de 0,5%, le nombre d’embauches prévues s’est accru fortement de 30% (CDI et CDD concentrent à eux seuls près de 70% des contrats proposés). Dans le détail, la baisse globale des effectifs est en grande partie le fait du macro-secteur industriels (-2,3%) et son rythme continu de s’accélérer (-1,6% fin 2016) tandis que les trois autres macro-secteurs connaissent tous une embellie.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par