French Days : les Français en mode achat contrairement à 2018

french days

Artificial Photography, Unsplash

Selon une étude IFOP-Mondial Relay (livraison de colis), 43% des français ont l’intention de réaliser un ou plusieurs achats en ligne pendant les French Days. Une opération de soldes alléchantes (avec Cdiscount, Boulanger, Fnac-Darty, La Redoute, Showroom Privé ou encore Rue du Commerce, parmi les marques organisatrices...), qui a débuté vendredi 26 avril et grâce à laquelle il est possible de faire des bonnes affaires. Un événement créé il y a tout juste un an, notamment à l’image du Black Friday et du Cyber Monday aux Etats-Unis, et qui prendra fin le 1er mai à minuit. Mais d'où vient cette soudaine et très forte intention d’achat ? Selon l’étude, ce phénomène s’expliquerait par le fait que les consommateurs français aient très bien gardé en mémoire l’édition précédente. Toutefois, ils n’étaient que 14% en 2018, à avoir réalisé un achat pendant cette période clé.  A l’inverse,  la méthodologie  (menée auprès d’un échantillon de 1006 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, réalisée par questionnaire auto-administré en ligne les 18 et 19 avril 2019), dévoile qu'une personne sur deux  achète, en ayant pris connaissance au préalable (moyens d’information non mentionnés par le document) de l’opération.

Les moins de 35 ans friands de bons plans

Mais quel est le profil des acheteurs ? Des « moins de 35 ans ! », répond l’Institut français d'opinion. Une cible qui, à 53% à l’intention de réaliser au moins un achat durant ces jours-ci. Dans cette tranche également, l’étude recense des 18-24 ans, représentant un « haut potentiel ». Au-delà d’une population jeune, les foyers avec enfants montrent un grand intérêt à participer aux French Days (54% qui pensent acheter lors de cette opération). Quant à ce que ces journées spéciales représentent pour les consommateurs, ils sont 33% à trouver cela « pratique », 27 % à dire qu’elles leur sont « accessible tant par les prix que la facilité d'accès aux offres », enfin 25% à les trouver agréables. La notion d'utilité est aussi mise en exergue à hauteur de 24% et l’innovation à 23%. Autant d'avantages qui poussent 31% de la population à considérer cet événement ponctuel et visiblement à la hauteur des envies de tous et de divers budgets (non précisés).

Les vêtements, les chaussures et les accessoires au top des ventes

L’étude explique également que les acheteurs potentiels plébiscitent de manière générale, deux ou trois catégories de produits, (vêtements, chaussures, accessoires), soit les typologies de produits les plus prisées par les français. Derrière ce classement, arrive le rayon de l’informatique, des cosmétiques puis des produits culturels et dits de décoration.

La livraison à domicile ou hors-domicile, ils hésitent encore 

Même si le mode de livraison classique (à domicile) reste plébiscité par un français sur deux, ils sont 44% à opter en priorité pour une livraison hors domicile (en point de retrait ou en magasin).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par