Vacances : Quel impact sur les réseaux sociaux ?

island
(© Timo Volz, Unsplash)

Ciel radieux, nécessité de s’évader du quotidien, tant de souhaits et de désirs qui deviennent de véritables facteurs de la planification des congés. Cependant, les jeunes choisissent aussi leurs prochaines destinations en fonction de leur capacité à être « instagrammables». Et c’est toute une tendance, selon les résultats de l’étude Travel Trends 2019, conduite par Avis.

Connecté, même en vacances

Les vacances pour déconnecter ? Pas vraiment. Selon l’étude Travel Trends 2019 menée par Avis et dans sept pays européens, de nombreux jeunes voyageurs Français (18-34 ans) seraient encore braqués sur leurs écrans pendant leurs congés. 2 sur 5 (41%) en effet, publient une fois par jour des posts sur leurs réseaux sociaux à cette période- là. 14% des plus enthousiastes dans cette tranche d’âge, reconnaissent également avoir posté des contenus plusieurs fois par jour en vacances. Aussi, en moyenne, les 18-34 ans consacrent plus d'une heure et demie par jour à utiliser les médias sociaux et les applications de messagerie, même en vacances. Mais comment expliquer cette hyper-connectivité ?

Instagram, vitrine de tous les désirs

Selon la méthodologie, Instagram serait devenu, en quelques années, la vitrine de tous les désirs des internautes. 18% de ces jeunes avouent d’ailleurs, que leur choix de destination est influencé par l’aspect  photogénique de celle-ci. Quant à la façon dont celle-ci est ensuite magnifiée sur les réseaux sociaux (plateformes confondues) et Instagram, il n’y a plus de doute : l’envie de s’y rendre pour la voir de ses propres yeux devient irrésistible! Aussi, 4 % des plus espiègles admettent mettre à jour leurs comptes pendant les vacances, rendant ainsi jaloux amis, famille et abonnés de leurs divers programmes.

screen
(© An Tran, Unsplash)

 

L’Europe ensorcelée ?

Plus fascinant encore, la tendance à privilégier des destinations « instagrammables »  n’affecte pas seulement les jeunes générations mais près de 50 % des Européens adultes âgés de 18 à 65 ans. Une cible qui admet prendre en compte les opportunités de prises de photos pour choisir sa/ ses destination/s. 12 % des voyageurs français déclarent également avoir activement recherché des photos avant d’arriver à leur destination de vacances pour ne pas perdre de temps. Aller au-delà des guides touristiques n’est donc plus une affaire personnelle mais un effet de mode. Pour aller plus loin, le sondage s’est aussi penché sur les cibles les plus influençables au travers de ces clichés parfaits. Le résultat est sans appel : les Italiens et les Français sont les plus esthètes parmi tous les profils de baroudeurs interrogés.  

selfie
(© Duri from Mocup, Unsplash)

Italiens et Français sont des esthètes dans l’âme

Les Italiens sont les plus disposés à réfléchir à la possibilité de prendre des photos en vacances (70 %) par rapport aux autres Européens sondés (Royaume-Uni, France, Espagne, Allemagne, Autriche, Suisse). Quant aux Français, ils trustent la seconde place avec près de deux tiers (60 %) et les Espagnols, la troisième (49%).

Les codes du tourisme sont bousculés

De quoi bousculer tous les codes du tourisme. Pour Laurent Sculier, président d’Avis Budget Group France et Benelux, en effet : « Cette étude montre l’impact croissant des médias sociaux sur le tourisme et son influence sans précédent sur l’appétit des jeunes générations pour les voyages ; plus important encore, leur capacité et leur désir de partager leurs expériences avec d’autres personnes. » Eh oui, qui n’a pas rêvé de montrer à toute sa communauté, la Tour Eiffel, le panorama de Nice, le port de Marseille, ou encore son plongeon dans les eaux bleutées paradisiaques du globe ?

Méthodologie : L’étude Travel Trends Avis 2019 a été menée en avril 2019 auprès de 5.000 adultes (18 ans et plus) en France, au Royaume-Uni, en Espagne, en Italie, en Allemagne, Autriche et Suisse.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par