Instagram : Mention et HubSpot décortiquent les tendances 2020

instagram
(© Gabrielle Henderson, Unsplash)

La plateforme Mention, spécialisée dans l'écoute des réseaux sociaux, a publié son nouveau rapport de l'engagement sur Instagram en 2020, réalisé en collaboration avec HubSpot, la plateforme de logiciels marketing et ventes. L’objectif : « mettre en lumière les tendances en matière d'engagement, d'influenceurs, de géo-localisation, de longueur des légendes et d'autres informations significatives à exploiter par les entreprises ». Plus de 81 258 182 publications Instagram et 1 667 748 des comptes utilisateurs les plus influents ont été analysés, indique Mention.

« Chaque année, les dépenses publicitaires sont de plus en plus dirigées vers les réseaux sociaux et les marketeurs d'aujourd'hui apprennent à utiliser les données pour mesurer les performances de leurs campagnes - et c'est un bon signe étant donné que l'algorithme d'Instagram change constamment. Peu importe si votre équipe marketing évolue dans le domaine B2B ou B2C, ou bien qu'elle ait des objectifs d'engagement ou de génération de leads, il est important de tirer parti de l'analyse des performances pour maximiser votre investissement marketing et accélérer la croissance de votre entreprise », a déclaré Marie Hillion, responsable marketing chez HubSpot.

Parmi les tendances émergentes sur Instagram en 2020, on apprend que les posts avec photo reçoivent en moyenne 27,55% de Like de plus que les publications vidéo, et 13,55% de Like de plus que les publications carrousel. Les commentaires sont devenus un indicateur plus fort et plus qualitatif de la façon dont les personnes interagissent avec des messages particuliers. Les taux d'engagement diminuent après plus de 6 hashtags dans une publication, mais la publication Instagram moyenne contient 10,8 hashtags. S'éloigner des hashtags les plus populaires est bénéfique pour améliorer l'engagement sur un post. Se concentrer sur les hashtags de sous-thème ou de niche est susceptible de plus d'engagement, en raison de la saturation excessive des messages filtrés sous ces hashtags.

Pour lire le rapport dans son intégralité, c’est par ici.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par