Les jeunes Européens téléchargent de moins en moins illégalement

Sécurité

L’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) a publié son tableau de bord 2019 sur les jeunes et la propriété intellectuelle. Parmi les enseignements clés, on y apprend que 51% des jeunes Européens âgés de 15 à 24 ans déclarent ne pas avoir utilisé, lu, téléchargé ou diffusé de contenu provenant de sources illégales au cours des 12 derniers mois. En 2016, seuls 40% des jeunes évitaient d’utiliser des sources illégales de contenu numérique. L’enquête révèle également une diminution du pourcentage de jeunes qui utilisent intentionnellement des sources illégales de contenu numérique, telles que la musique, les films, les séries et les jeux :21% en 2019 contre 25% en 2016. « Les résultats suggèrent que cette réduction pourrait être liée à l’offre et à l’accessibilité croissantes d’abonnements à des services proposant des contenus numériques », indique l’étude. 22% des personnes interrogées déclarent être prêtes à payer pour de tels services s’ils sont abordables, soit une hausse de 9 points de pourcentage par rapport à 2016. « Ce changement de comportement ne se reflète toutefois pas dans la tendance des jeunes à acheter des produits de contrefaçon en ligne, tels que des vêtements, des accessoires ou des chaussures, pour lesquels le prix reste le facteur déterminant au moment de l’achat » : 13% des jeunes interrogés déclarent avoir acheté intentionnellement des contrefaçons au cours des 12 derniers mois, contre 12% en 2016.

En France, 24% des jeunes de 15 à 24 ans interrogés en France déclarent avoir accédé intentionnellement à des contenus numériques provenant de sources illégales au cours des 12 derniers mois, contre 34 % en 2016 (soit une baisse de 10 points). 10 % des jeunes de 15 à 24 ans interrogés en France déclarent avoir acheté intentionnellement des produits de contrefaçon en France, contre 11 % en 2016 (soit une baisse de 1 point). « Nous devons comprendre ce qui motive les jeunes aujourd’hui lorsque nous élaborons des politiques et des programmes en vue de protéger la propriété intellectuelle dans l’avenir. Notre série d’études suit l’évolution des comportements et des attitudes au fil du temps, ce qui permet aux décideurs politiques et à toutes les personnes qui travaillent dans le domaine de la PI d’acquérir de précieuses informations sur la façon dont les jeunes générations réagissent face aux droits de PI, en ligne et hors ligne », a déclaré Christian Archambeau, directeur exécutif de l’EUIPO.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par